FreeBox Révolution : Free a déclenché l’opération séduction

Cloud

Avec l’arrivée de sa nouvelle FreeBox Révolution associée au boîtier TV Player, Free se voit toujours comme le leader des FAI sur le secteur des box, comme l’a souligné Xavier Niel.

Free a organisé son spectacle de Noël en dévoilant la version 6 de sa FreeBox Révolution, associée à son boîtier TV FreeBox Player. Qui de mieux que Xavier Niel pour nous en vanter les mérites ?

Accueilli sous un tonnerre d’applaudissements (et pas seulement ceux de l’équipe Free), le patron d’Iliad-Free annonce la couleur : “Notre ADN, c’est d’inventer. Nous avons penser la box du futur, celle de ces 5-10 prochaines années”.

Il faut dire que sur le papier, la nouvelle box du FAI, associée à un panel de services, à de quoi séduire : une ergonomie repensée par le designer Philippe Starck (lui aussi est monté sur scène pour nous expliquer la “philosophie” liée à la conception d’une FreeBox – tout un programme…), un réseau couplé ADSL/fibre optique, un disque dur NAS de 250 Go et le Wi-Fi 802,11 n.

Nouveauté de taille : alors que Free Mobile est encore dans les cartons, le patron d’Iliad-Free annonce que les appels vers les mobiles en France métropolitaine sont inclus dans le forfait. En voilà une vraie surprise…

Xavier Niel en profite pour tacler ses futurs concurrents (sans les nommer), à savoir Orange, SFR et Bouygues Telecom “qui n’ont pas fait de cadeau à Free” sur l’attribution des dernières licences 3G. Un accord autour de l’itinérance 3G avec Free Mobile n’est peut-être pas pour demain…

Le boîtier TV FreeBox Player apporte son lot de nouveautés : un processeur Intel Atom incorporé, une interface revue et corrigée, une nouvelle télécommande gyroscopique made by Starck (et oui, encore ! Autant exploiter sa créativité jusqu’au bout…), un moteur de recherche intégré, un lecteur Blu-ray embarqué, une plate-forme d’applications à télécharger et des jeux vidéo signés Gameloft.

Tout ça pour 29,99 euros par mois… Un prix de rêve ? Pas sûr. Il faut lire les petites lignes. Free va aussi prélever 5,99 euros par mois à ses abonnés au titre d’une facturation pour le dégroupage total. Sans parler de la hausse de la TVA à 19,6% concernant les offres triple play dont Free n’a pour l’instant pas parlé…

Mais il faudra un peu patienter avant de pouvoir brancher dans son foyer cette FreeBox Révolution v6 (et ainsi découvrir les petites lignes en petits caractères du contrat ?), qui ne sera livrée qu’à partir du 3 janvier prochain.

Le FAI doit en tout cas espérer que cette nouvelle box lui permettra d’enrayer la stagnation de ses recrutements haut débit. Au troisième trimestre, Free n’a recruté que 36 000 nouveaux clients, ce qui reste faible par rapport à ses concurrents Orange (97 000), Bouygues Telecom (120 000) et SFR (91 000).


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur