La Freebox Révolution zappe la pub

La dernière mise à jour de la Freebox Révolution a eu l’effet d’une bombe. Le boîtier ADSL de Free filtre désormais par défaut certaines publicités, notamment celles diffusées via la régie Google AdSense.

Freebox Révolution publicité

Free est là, la publicité s’en va.

Révolution pour les boîtiers Freebox ADSL de dernière génération (v6), qui filtrent désormais, au moyen d’une mise à jour de leur module Server (version 1.1.9), les contenus à caractère publicitaire.

Diffusée depuis ce mercredi, cette mise à niveau logicielle s’active par défaut, après redémarrage.

Elle fonctionne sur le principe des bloqueurs conventionnels (Adblock, AdThwart, Webmail Ad Blocker…) installables directement dans les navigateurs Internet, sous la forme de modules complémentaires.

A ceci près que l’utilisateur n’a pas le contrôle des paramètres de filtrage. Free semble utiliser une liste noire à sa seule discrétion pour intercepter et remplacer à la volée les requêtes DNS vers certaines régies publicitaires.

Il est impossible, pour l’internaute, de mettre en place une liste blanche pour autoriser l’affichage d’éléments donnés.

Tout au plus peut-on inhiber totalement le bloqueur en accédant à l’interface d’administration, rubrique « options de configuration ».

L’artifice s’applique non seulement sur le Web, mais aussi sur les applications mobiles. Il englobe tous les terminaux, qu’ils soient connectés par câble ou en Wi-Fi.

Selon MacGeneration, c’est une première chez un fournisseur d’accès. Quelque 2 millions d’abonnés détenteurs d’une Freebox Révolution sont concernés.

Numerama désigne Google comme la principale victime de cette nouvelle politique que Free « assume pleinement ».

Outre la régie publicitaire AdSense, le module Analytics est touché : les sites qui l’implémentent ne comptabilisent plus les visites des Freenautes.

La multinationale américaine est déjà en délicatesse avec Free, notamment sur le dossier YouTube. Sur l’ADSL comme sur mobile, de nombreux abonnés ont évoque un bridage des accès.

Les deux sociétés ne parviennent pas à régler leurs différends en la matière.

Pour élargir la bande passante entre son réseau et la plate-forme de vidéos de Google, Free devrait investir dans ses tuyaux, mais se refuse à le faire sans participation financière de son vis-à-vis, qui estime quant à lui que c’est au client de payer pour ce qu’il utilise.

Ministre déléguée chargée des PME, de l’Innovation et de l’Économie numérique, Fleur Pellerin s’est saisie de l’affaire. Elle a fait part de sa volonté de concilier les éditeurs et Free.

Free Fleur Pellerin

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous bien Free ?

Crédit image : Andrija Markovic – Shutterstock.com

Mon article vous a plu ?
Restez-connectés en vous inscrivant à nos newsletters

Derniers commentaires



8 replies to La Freebox Révolution zappe la pub
  • Le 4 janvier 2013 à 10:14 par Jerome

    Alexandre Malsch
    Ce qu’il faut bien capter je pense, c’est qu’une personne qui accède à un site et utilise un Ad Bloqueur, c’est un pirate. Il accède à une ressource (service / contenu) sans accepter de contribuer à son financement. Je veux pas rentrer dans un débat sur la bonne ou la mauvaise pub, ou le bon ou le mauvais contenu / service, il y a forcement comme dans tous systèmes des abus, je parle juste du principe philosophique de ce dire « J’accède à ce truc, mais je m’assoie sur la rémunération des gens, qui ont bossé pour me le fournir »

  • Le 4 janvier 2013 à 11:13 par chriscombs

    Jérome, la publicité n’est pas bloquée chez 5.3 millions de personnes.
    – La mesure que s’applique que sur la dernière Freebox (parc estimé : 2 millions d’abonnés).
    – Les 3 millions restants voient toujours les pubs, sauf s’ils ont installé adblock plus.

  • Le 4 janvier 2013 à 12:39 par Dumby Gosek

    Depuis quand ne pas vouloir de pub est une infraction. Le viol mental par la publicité de toutes les catégories de la population sans discernement est devenu la norme.

    • Le 4 janvier 2013 à 16:34 par FullDro

      Tu fais expres de ne pas comprendre??

      Depuis quand voler est une infraction.

      Allez, je te fais, version « économie pour les nuls »…

      Un Service=Une rémunération
      Un service Payant = Rémunération par l’acheteur
      Un servie gratuit mais avec pub = Rémunération par les tiers qui paye pour l’utilisateur voit des pubs !

      Les pubs ne sont, habituellement, jamais une option ! C’est le droit de toute personne contributrice de choisir son mode de rémunération! le refuser, c’est profiter de quelque chose sans rémunérer ! C’est autorisé et légale sur le net, mais c’est bien le seul domaine (cf radio, télé, etc)

      Si vous ne voulez pas de pub, n’utilisez pas les services !! Tout simplement

      Ca y est? ça y en a compris??

      • Le 5 janvier 2013 à 10:43 par Mwouais

        Ca y est, tout de suite les grands mots….
        « Voler », carrement, allons y à la grose cuillère. Avec un ton agressif ca ira encore mieux.
        Si il y avait matière à qualifier les dispositifs de bloquage de publicités, depuis le temps que ca existe il est probable que le,législateur se serait exprimé en ce sens. Ou même au moins proposé de légiférer.

        Il fait garder son calme un peu, que le débat puisse être sérieux.
        Je n’ai pas d’avis dogmatiquement arrêté à ce stade, trop tôt, mais je remercie les gens comme Jerome qui savent exposer leur point de vue avec sang froid sans mépriser les autres.

  • Le 5 janvier 2013 à 16:15 par Hamid

    Abonné chez free depuis de nombreuses années je n’est pas attendue que mon opérateur (free) bloque les grosses regies publicitaire de google, adsense et analytics faisant 1,5 milliards d’€ de chiffre d’affaire en France et le planquant dans 2 paradis fiscaux les île Bermudes et l’Irlande sans rien payé au fisc Français d’autant plus qu’il nous a restreint nous les freenautes a une baisse non négligeable du débit de sa plateforme vidéo en ligne youtube alors oui free a eu raison de leur mettre une claque bien méritée.
    J’utilise depuis plus d’un an maintenant l’extension pour firefoxe le module adblock-plus surfer sans la pub envahissante c’est un pure boheur!
    Adblock Plus — surfez sans désagrément,un pur bonheur!

  • Le 7 janvier 2013 à 4:36 par Astragor

    Je trouve que le parallèle avec les journaux, la radio ou même la presse un peu trop simple.
    Quand j’allume ma télé ou ma radio, si je ne veux pas de pub je prends ma télécommande et je la zappe, quitte à revenir dessus.
    Sur mon journal c’est pareil, je me contente de tourner la page et terminé.
    Tandis que sur internet, je n’ai pas le choix, je doit me fader les pub qui sont parfois trop envahissantes. (Gros pop-up venant carrément se greffer sur l’article, pollution sonore).

    Sans compter que la pub sur internet ralenti le surf et prends beaucoup plus de place que le contenu réel.

    Si les bloqueurs de pubs existent, et sont si souvent utilisés par les internotes, c’est peut etre aussi parce que les webmasters ont abusés largement.

    Free ne fait que mettre en exergue ce qui existait depuis des années et cce n’est pas plus mal !

  • Le 7 janvier 2013 à 10:59 par JCC

    Ras le bol des pubs mensongères et inondation des boîtes mail. Il faut constamment se désinscrire pour des pub non sollicitées (cookies).
    100% d’accord avec Free.
    Quant à fesse book ou twitter google nous l’installe sans demander si on est d’accord.
    le moteur de recherche de google ne va jamais directement à la recherche sollicitée, on doit naviguer longtemps et parfois ne pas trouver l’info demandée.

Laisser un commentaire

  • Les champs obligatoires sont indiqués avec *,
    Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>

00:17:36