FreeIX : Iliad-Free abandonne son point d’échange Internet

Marketing

Le point d’échange Internet d’Iliad-Free (FreeIX) ferme ses portes. C’était l’un des GIX pionniers en France.

(Correction 31/08/11 à 18:17) En début de semaine, Frédéric Gander, en charge de la gestion du réseau télécoms d’Iliad-Free, a indiqué à la communauté télécoms qu’il allait “couper ses peering sur le FreeIX et le FreeIX en général”.

La création de ce point d’échange Internet remonte à 2000.

Présentée initialement comme un GIX actif avec des interconnexions avec des opérateurs de transit IP, des fournisseurs et éditeurs de services Internet, l’activité de FreeIX a néanmoins commencé à ralentir à partir de 2006.

Des passerelles ont été montées avec des acteurs comme Telehouse, InterXion ou Telecity.

Autant de gestionnaires de data centers accueillant des hébergeurs et des opérateurs et des points de présence FreeIX.

A l’instar d’un France IX, FreeIX considère que l’ère du modèle gratuit pour les GIX est dépassé.

En revanche, le peering pour les gros opérateurs est devenu un vrai business…payant.

Et Iliad-Free a repris la main sur la politique de peering (échange de trafic Internet) avec des services Internet voraces en bande passante, considérés comme des sources de “trafic asymétrique”.

On pense à des services vidéo comme YouTube ou Dailymotion mais aussi des plates-formes de partage de fichiers comme RapidShare ou Megaupload.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur