Fremont : des services Internet très “dynamiques”

Cloud

Hewlett-Packard dévoilera le mois prochain une technologie logicielle clé qui pourra supporter toutes sortes de services en ligne sur Internet. Baptisé Fremont, ce middleware permettra de relier utilisateurs, applications et sites Web en faisant dialoguer des “services” créés dynamiquement sur Internet.

Le mois prochain, Hewlett-Packard lancera un nouveau middleware capable de relier des utilisateurs, des applications et des sites de commerce électronique via des “services Internet”. L’application, qui repose sur la technologie Fremont développée en interne dans les labos de HP, fournit une plate-forme indépendante du matériel capable de se connecter dynamiquement à n’importe quel type de service imaginable sur Internet, sans nécessairement demander l’intervention d’un utilisateur.

Greg Kleiman, responsable du marketing pour la technologie Fremont, décrit Fremont comme un “environnement de services Internet ouvert et sécurisé”.

Fremont se place juste au-dessus du système d’exploitation et joue le rôle d’intermédiaire avec les services Internet. Véritable interprète des réseaux, il supporte toutes les technologies existantes dont Java, XML, Corba, COM, Ldap et http pour créer des services Internet et les faire communiquer entre eux.

Pour comprendre comment fonctionne Fremont, on peut prendre l’exemple d’un utilisateur qui consulte ses emails via son téléphone mobile. Fremont va créer plusieurs services pour mettre en place la connexion, assurer la sécurité de la consultation ou encore établir la facture. On peut même imaginer qu’un agent logiciel soit chargé par Fremont d’aller trouver un service “fournisseur” capable de lire pour lui les emails de son client. L’utilisateur ne se rendra évidemment compte de rien, si ce n’est qu’il accédera directement et rapidement à ses nouveaux messages.

Rajiv Gupta, responsable au sein de la division services en ligne de HP, explique que dans un futur proche, lorsqu’une société voudra ajouter un nouveau service sur son site Internet, Fremont sera capable de trouver de lui-même très rapidement un service fourni par une société tierce. Pour favoriser la création de ces services, HP fournira un kit de développement qui permettra de programmer des services sur n’importe quelle plate-forme.

“Grâce à Fremont, des petites sociétés pourront facilement étendre leurs activités progressivement plutôt que de devoir mettre en place un système prévu pour tout faire comme l’a fait par exemple Amazon”, explique-t-il. D’après lui, la nouvelle technologie d’HP permettra à une multitude de petites sociétés de se lancer sur Internet sans avoir à investir beaucoup de temps et d’argent.

HP n’a pas précisé si les sociétés devront payer pour développer et diffuser des services pour la plate-forme Fremont. Cependant, Greg Kleiman a insisté sur le fait que sa société voulait que les services Fremont se mettent en place partout dans le monde et soient accessibles de tous.

Selon Gupta, HP compte plutôt gagner de l’argent sur la vente de bibliothèques de composants qui proposeront des services prêts à l’emploi. Le groupe américain visera principalement les services de commerce électronique, de réservation de voyage, de gestion d’approvisionnements ou encore de suivi médical. Cependant, selon lui, une multitude de composants et de services verront rapidement le jour dans tous les domaines.

Le plus gros marché concerné par ce middleware révolutionnaire est sans conteste celui des ISP et des opérateurs télécoms. Les sociétés de ces deux secteurs vont avoir de plus en plus besoin de proposer des services à valeur ajoutée pour se démarquer de la concurrence. A la mi-mai, HP devrait révéler de nombreux partenariats avec des acteurs de taille.

Jane Doorly, vice présidente du Garnter Group, prévoit qu’en 2008, 25% des dépenses du grand public s’effectueront via le réseau et que 75% des échanges entre sociétés seront réalisés via le Web. “Nous entrons dans une nouvelle ère de téléphones, de voitures, de frigidaires? intelligents qui demandera de changer complètement la manière de faire des affaires. Il ne faudra plus simplement proposer des services mais des services accessibles depuis n’importe où”.

Pour en savoir plus :

* http://www.hp.com.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur