French IoT : La Poste change d’échelle dans l’Internet des objets

EntrepriseStart-up
la-poste-french-iot
1 51

Édition 2016 à périmètre élargi pour le concours French IoT organisé par La Poste afin de soutenir l’innovation dans l’Internet des objets.

La Poste voit plus grand pour la deuxième édition de French IoT, son programme de soutien à l’innovation dans l’Internet des objets.

De cinq régions pilotes en 2015* (Aquitaine, Île-de-France, Languedoc-Roussillon, Pays de Loire, Nord-Pas-de-Calais), l’initiative s’étend à l’ensemble du territoire français, en compagnie des métropoles French Tech, des CCI, des clusters et des pôles de compétitivité.

Partenaires l’année passée, BNP Paribas Real Estate et Malakoff Médéric rempilent, aux côtés de Boulanger (groupe HTM) et Derichebourg.

À chacun sa thématique. Ainsi le premier accompagnera-t-il les quatre start-up que La Poste aura désignées finalistes dans la catégorie « Smart Home & Smart City » – laquelle englobe des problématiques de sécurité, de préservation des ressources naturelles, de lien social ou encore de maintien à domicile.

Jeunes pousses, PME, ETI… Toute entreprise « ayant une dynamique de start-up » et une structure existante ou en cours de création (au plus tard pour août 2016) peut poser candidature, à condition de disposer d’une solution connectée, quel qu’en soit l’état d’avancement, du concept à la vente – confer le règlement du concours.

Cette année, le concours est ouvert aux entreprises internationales qui souhaitent se développer en France, ainsi qu’aux TPE et PME via l’appel à projets « Connect to Digital » lancé en mars par le MEDEF.

Tremplin vers le CES

Outre les villes et les bâtiments intelligents, les trois filières mises à l’honneur sont le commerce connecté et la distribution (relation client, logistique urbaine, digitalisation du point de vente…), la santé (prévention des risques professionnels, services RH, accompagnement des maladies chroniques…) et les services aux entreprises (pour les utilisateurs des locaux, pour l’entretien des bâtiments…).

Les 16 lauréats (4 par catégorie) constitueront la promotion 2016 de la « French IoT Academy ». Ils bénéficieront d’un programme d’accélération autour du Hub numérique de La Poste et de sa plate-forme d’API, avec par ailleurs la garantie d’une expérimentation avec l’un des grands groupes sponsors et une présence assurée au CES 2017.

La période de dépôt des candidatures prendra fin le 17 juin à minuit.

Une première vague de projets sera intégrée à la communauté French IoT, région par région, sur la base de l’évaluation des dossiers reçus et éligibles par les représentants de La Poste et les partenaires territoriaux. Les start-up verront leurs solutions référencées sur le Hub numérique.

L’ultime sélection aura lieu sous la houlette de Docapost (branche numérique de La Poste). Le programme en lui-même démarrera le 22 août.

* Parmi les 15 lauréats de l’année dernière, on relèvera Medissimo (piluliers connectés), Jagger & Lewis (collier intelligent pour chien), Craft.ai (plate-forme d’intelligence artificielle), IQSpot (efficacité énergétique des bâtiments) et Aguila Technologies (sécurisation de la location de biens entre particuliers).

Crédit photo : blablo101 – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur