La French Tech an 2 : les start-up invitées à se montrer plus ambitieuses

EntrepriseStart-up
axelle-lemaire-frenchtech-voeux-2015

La French Tech doit accentuer ses efforts pour mieux saisir les opportunités business hors des frontières. Le gouvernement lance des initiatives dans ce sens.

Bonne année la French Tech.

Hier soir, pour la présentation des meilleurs vœux pour 2015 adressés à la planète Web de l’Hexagone, Bercy a pris une allure de communion numérique sous le parrainage d’Emmanuel Macron, ministre de l’Economie, et d’Axelle Lemaire, secrétaire d’Etat au Numérique.

Le gouvernement a réuni la communauté des start-up et des écosystèmes IT qui s’impliquent dans le dispositif visant à promouvoir la touche française du numérique à l’international.

On évoque un millier de personnes sur place.

Les tweets diffusés à l’occasion montrent un certain enthousiasme associé au programme French Tech initié en 2014 par Fleur Pellerin, ex-ministre déléguée au Numérique.

“2015 sera l’année de la maturité pour La French Tech et ses 9 métropoles”, a souligné Axelle Lemaire.

Emmanuel Macron s’est aussi montré fort enthousiaste d’une telle mobilisation : “Plus vous prendrez des risques, plus j’en prendrai, parce que nous avons besoin de réussites”, a-t-il déclaré en s’adressant aux entrepreneurs.

L’élan se poursuivra donc en 2015 avec une volonté de mettre l’accent sur la promotion à l’international, quis’appuiera sur trois piliers.

Primo, des French Tech Hubs qui vont émerger au sein de grandes régions internationales d’innovation afin de développer la visibilité des projets start-up initiés en France.

A l’instar des “Métropoles French Tech”, les “French Tech Hubs” feront l’onjet d’un label décerné par l’Etat “sur la base d’un projet répondant à un cahier des charges”.

Secundo, une “Plateforme d’attractivité internationale de la French Tech” a vocation à soutenir des initiatives visant à “valoriser et donner à voir l’excellence française en matière d’innovation”.

Ce dispositif avec appels à contributions sera doté d’un budget de 15 millions d’euros.

Tertio, comment attirer les jeunes entrepreneurs étrangers en France ? Le gouvernement met en place les French Tech Tickets, qui facilitent la fourniture d’un titre de séjour, d’une bourse individuelle, d’un hébergement dans un lieu d’innovation et d’un suivi du projet start-up.

“Une première promotion de 130 projets sera accueillie courant 2015”, annonce le ministère de l’Economie et des Finances.

(Crédit photo illustration : Compte Twitter Axelle Lemaire)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur