Frode HERNES – Opera Software : “TV connectée : une opportunité pour les développeurs”

Cloud
Frode Hernes

Vice Président d’Opera Software, en charge de la télévision connectée, Frode HERNES revient sur l’offre de cette société Internet norvégienne et sur les opportunités pour les développeurs d’applications

A l’occasion du salon IFA de Berlin, Frode HERNES, Vice-Président d’Opera Software en charge du volet de la TV connectée, revient sur l’offre de cette société Internet norvégienne à l’origine du navigateur Internet éponyme et sur les opportunités pour les développeurs d’applications.

ITespresso.fr : Deux ans après le lancement de votre SDK HTML5 pour téléviseurs connectés, quelle est la taille de votre parc ?

Frode HERNES : Le marché du téléviseur connecté était fragmenté et il a accueilli favorablement cette initiative. Aujourd’hui, des dizaines de millions de téléviseurs et de terminaux incorporent nos technologies.

Notre navigateur web équipe par exemple les téléviseurs Philips, notre environnement applicatif est présent sur les téléviseurs Sony Bravia. Et nous profitons de l’IFA, qui se tient cette semaine à Berlin, pour annoncer de nouveaux partenariats avec des constructeurs asiatiques tels que Changhong, Hisense ou Konka.

Nous avons également signé un partenariat avec Tivo, qui est le boîtier de télévision de rattrapage le plus populaire aux Etats-Unis. Nous sommes aujourd’hui clairement leader sur ce nouveau segment de la télévision connectée.

ITespresso.fr : A l’image d’Apple, de plus en plus de constructeurs de téléviseurs ou de boîtiers TV réfléchissent à l’idée de disposer de leur propre solution logicielle. Pourriez-vous à l’inverse proposer une solution matérielle avec votre propre set top box ?

Frode HERNES : Nous nous sommes bien évidemment posés la question mais nous ne voulons pas concurrencer nos clients.

Les solutions Opera Software pour la télévision connectée, qu’il s’agisse de middleware ou du navigateur web, permettent en outre de limiter la fragmentation du marché en proposant une plate-forme unique pour les développeurs.

ITespresso.fr : Les plates-formes de télévision connectée sont encore pauvres en applications. Comment comptez-vous attirer les développeurs d’applications ?

Frode HERNES : Nous avons tout d’abord fait le choix d’une technologie standard comme le HTML5, qui facilite le portage d’applications web dans l’écosystème Opera Software. Mais nous travaillons également sur de nouveaux outils, pour simplifier ce portage pour les simples producteurs de contenus.

Nous avons par exemple annoncé cet été un partenariat avec Dailymotion, permettant à leurs producteurs de porter facilement leurs vidéos sur des téléviseurs connectés. Ces dernières semaines, plus de 100 nouvelles apps ont ainsi été créées grâce à notre “app generator”.

 ITespresso.fr : Selon vous, quelles seront les modèles économiques de la télévision connectée ? La publicité ? Le premium ?

Frode HERNES : Nous ne pensons pas que les consommateurs soient prêts à payer pour accéder à des applications sur leur téléviseur. Mais nous avons par contre décliné notre régie publicitaire AdMarvel, déjà très puissante sur les smartphones et les tablettes, pour qu’elle puisse proposer des publicités sur les applications de télévision connectée.

C’est un modèle économique qui a fait ses preuves et qui peut constituer une source de revenus non négligeable pour les producteurs de contenus.

ITespresso.fr : Le marché français de la télévision connectée est très dépendant des fournisseurs d’accès et de leurs “box”. Pourrait on également retrouver votre environnement sur l’une d’entre elles ?

Frode HERNES : Pour le moment, nous travaillons avec des entreprises françaises comme Dailymotion ou Sagemcom. Nous proposons nos solutions logicielles aux opérateurs et nous espérons pouvoir les convaincre de porter notre écosystème sur leurs boîtiers.

 

HBB TV

 


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur