Le fugitif John McAfee extradé aux Etats-Unis

Régulations
john-mcafee-miami-extradition-securite-it-belize

Bélize, Guatemala, et enfin Miami. John McAfee, fondateur américain de la célèbre société éditrice de solutions de sécurité IT, a fini son périple sur fond d’une histoire hallucinante.

Back home. Recherché au Bélize (en qualité de témoin officiellement), interpellé au Guatemala (officiellement pour entrée illégale sur le territoire), John McAfee est finalement extradé aux Etats-Unis.

Le fondateur américain de la célèbre société éditrice de solutions de sécurité IT est arrivé mercredi soir à Miami (Floride).

Cela faisait plus d’un mois que le millionnaire était recherché au Belize à la suite du meurtre de son voisin.

A en croire le fugitif, ce serait plutôt un véritable complot fomenté à son encontre. Les autorités du Belize étant perçues comme le principal instigateur de cette présumée machination.

Selon l’AFP, John McAfee a relaté sa dernière étape sur son blog.

“Je suis à South Beach (…) sans téléphone, sans argent, sans contact.”

C’est une histoire farfelue et exotique digne d’un (mauvais ?) roman d’espionnage. Et on se demande toujours ce qui a pu réellement se passer.

Domicilié sur l’île d’Ambergris Caye (Belize, dans la mer des Caraïbes), John McAfee voulait échapper à la police après la mort de son voisin tué par balles et retrouvé mort dans la piscine de son domicile.

Il considère qu’on voulait l’accuser à tort de cet homicide et que des tueurs étaient à ses trousses.

Après s’être enfui dans la jungle, il avait rejoint le Guatemala, pays dans lequel il a demandé l’asile politique.

Il va devoir retrouver ses repères dans son pays natal.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur