Fuites de données : l’Afnor propose un guide de bonnes pratiques

Cloud
afnor-fuite-donnees

L’Afnor publie un guide de prévention des fuites de données regroupant recommandations et solutions techniques à destination des entreprises.

Au printemps 2012, l’Afnor (Association française de normalisation) lançait un appel à destination des spécialistes de la sécurité afin de coucher sur le papier les meilleures pratiques du secteur.

L’un des objectifs du groupe de travail ainsi constitué était de proposer un guide portant sur la prévention des fuites de données, avec un référentiel unique et des règles communes pour les professionnels, afin de contrer efficacement les cybercriminels.

Cet ouvrage est aujourd’hui publié sous la référence BP Z90-001. Intitulé “Prévention et gestion de la fuite d’informations – Protection du patrimoine informationnel”, il est vendu 92,10 euros hors taxes. Les entreprises y trouveront des recommandations et des solutions techniques pour soutenir leurs politiques de sécurité et de gestion des risques.

Un smartphone ou un écran d’ordinateur visible par tous, un mot de passe trop simple, une clé USB perdue, une discussion à caractère confidentiel tenue dans un lieu public, un salarié malintentionné… autant d’exemples d’erreurs ou d’actes de malveillance conduisant à des fuites d’informations“, commente l’Afnor.

Le guide de bonnes pratiques prend en compte des variables techniques, juridiques et sociales. Il aborde notamment la formation du personnel, l’identification des données à risque, les vecteurs de fuite potentiels, ainsi que les outils et moyens à disposition pour gérer le risque.

Sur la liste des contributeurs figurent 3M France, Symantec, Thales, la DGA (Défense), la Marine nationale, l’école d’ingénieurs EISTI et le cabinet d’avocats Bersay & Associés. Mais aussi SSL Europa (authentification, chiffrement), ID-Logism (gestion des identités), Mirca (management du risque), Sindup (veille stratégique) ou encore le Snarp (conseil aux entreprises et investigation privée).

D’après les dernières données du Ponemon Institute, le coût moyen des cyberattaques en France a atteint, sur l’année 2014, 4,8 millions d’euros par entreprise. Comme le note Silicon.fr, les secteurs les plus touchés sont l’énergie, les services publics, la finance et les technologies.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : que savez-vous de la CNIL ?

Crédit illustration : Maksim Kabakou – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur