Fujitsu Siemens introduit le clavier étanche sur sa nouvelle gamme Amilo

Mobilité

Le constructeur propose également le Wireless USB et créé une rupture bienvenue en matière de design de ses machines.

Ordinateurs de bureau, portables et écrans, Fujitsu Siemens Computer (FSC) lancera une quinzaine de nouveaux produits grand public sur le marché d’ici la fin de l’année. A cette occasion, le constructeur sino-allemand a totalement revu sa stratégie de gammes et lance la série Amilo 3000 au design unifié. Sa branche française vient d’en faire la présentation.

Coque blanche et bande latérale noire pour souligner la connectique dans des boîtiers aux angles “écrasés”, le nouveau design (en existait-il un auparavant ?) de FSC crée clairement une rupture avec le gris-noir carré des précédents modèles à tendance monolithique. “Nous prenons le risque de déplaire à certains mais nous espérons susciter une réaction par rapport aux produits“, souligne Olivier Medan, directeur de la branche grand public chez FSC France.

Les premiers modèles à en bénéficier seront les Amilo Notebook Sa 3650, Pa 3553 et Xa 3530, portables respectivement dotés d’écrans 13,3, 15,4 et 17 pouces. Ils seront disponibles fin juin ou début juillet chez les distributeurs habituels. Ces trois machines bénéficient d’une innovation qui pourrait bien inspirer nombre de concurrent : un clavier étanche capable de résister aux liquides (eau, café, soda…).

Motorisé par AMD Turion X2

Un réceptacle placé sous le clavier isole du reste des composants électroniques et recueille le liquide accidentellement déversé. Il suffit alors d’éteindre le PC (une touche est prévue à cet effet), d’évacuer le liquide (en inclinant la machine) et d’attendre que l’ensemble sèche avant de la remettre en route. Démonstration à l’appui, ça marche. On pourrait même aller jusqu’à détourner ce système de protection pour nettoyer en profondeur un clavier qui ne cesse de s’encrasser au fil des usages.

Autre innovation, l’intégration du Wireless USB (WUSB), ou USB sans fil. Cette norme de communication sans fil, finalisée depuis quelques années mais quasiment pas utilisée, offre des débits théoriques de 480 Mbit/s dans un rayon de 3 mètres et qui tombent à 110 Mbit/s quand on s’éloigne de 10 mètres. “L’USB sans fil suffit à couvrir les besoins d’un petit appartement“, promet François Crouchet, chef produit chez FSC France.

Fonctionnant sur une technologie à courte portée (Ultra Wide Band), l’USB sans fil n’interfère pas avec le Wi-Fi ou le Bluetooth et peut donc constituer une solution efficace et pratique pour mettre en oeuvre un réseau local à domicile. Comme l’USB, le WUSB accepte jusqu’à 127 périphériques en série. Il restera à vérifier que les constructeurs soutiendront la démarche de FSC et l’intégreront dans leurs différents produits communicants, notamment les écrans de télévision.

Les trois Amilo sont motorisés par des processeurs AMD Turion X2. Avec le modèle Ultra ZM-80 à 2,1 GHz et la carte ATI Radeon HD 3470, le Pa 3553 adresse les usages multiples (bureautique, Internet, loisirs…). Equipé d’un Turion ZM-86 à 2,4 GHz et d’une Radeon HD 3650 avec 512 Mo de RAM, le Xa 3530 couvre les besoins de puissance requis pour le traitement des applications multimédia (y compris le montage vidéo ou la retouche d’image sous Photoshop, etc.). Les deux machines seront respectivement commercialisées à partir de 899 euros et 1 199 euros.

Occuper l’ensemble des segments

Enfin, les 2,5 kg du Sa 3650 et son écran 13,3 pouces en font la machine nomade par excellence. Mais malgré son Turion RM-70 à 2 GHz et une Radeon HD 3200, la configuration ne répondra pas au besoin de puissance graphique requise dans certaines situations (comme les jeux). C’est pourquoi FSC a jugé utile de lui adjoindre, en option, la Graphic Booster, un boîtier enfermant une carte graphique digne de ce nom (la Radeon HD 3870) et servant de mini station d’accueil avec 2 entrée USB (pour connecter clavier et souris par exemple) et deux interfaces vidéo, DVI-I et HDMI qui permettront de relier deux écrans (ou téléviseur). Le module externe vient lui se greffer sur le portable à partir du port Express Card.

La machine nue sera proposée à 799 euros. Accompagnée du Graphic Booster, la configuration atteint les 999 euros. Dans l’immédiat, le boîtier externe, développé en collaboration avec AMD, ne sera pas commercialisé individuellement. Pour des questions de driver, justifie Olivier Medan. Mais sa distribution de manière autonome n’est pas exclue. Tout comme l’offre de clavier rétro-éclairé qui arrivera avec les machines dédiées aux joueurs.

La 3G est également absente des nouveaux portables. “La 3G grand public n’a pas encore démarré“, soutient le dirigeant dont la stratégie se focalise plus sur la valeur d’usage et la qualité plutôt que la guerre des prix. Attribué de 7,2 % du marché en volume en 2007, Fujitsu Siemens ne cherchera pas à “accroître terriblement [nos] parts de marché mais à bien occuper l’ensemble des segments avec une part de marché homogène“. La puissance graphique de l’Amilo Sa 3650 est déportée sur la Graphic Booster.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur