Fusion FFT – AFOM : le lobbying des acteurs télécoms se réorganise

Cloud

La nouvelle Fédération Française des Télécoms englobant l’ancienne association des opérateurs mobiles devrait “participer activement” à la création du Conseil numérique national souhaitée par Eric Besson.

La fusion entre la Fédération Française des Télécoms (FFT) et l’Association Française des Opérateurs Mobiles (AFOM) est entérinée.

Entre le 16 et 17 décembre 2010, les assemblées générales respectives de l’AFOM et de la FFT avaient déjà validé le principe de la fusion des deux associations.

Objectif : “renforcer la représentation des acteurs télécoms fixes et mobiles auprès de l’ensemble des autres acteurs de l’économie numérique et des pouvoirs publics”.

Fusion AFOM – FFT à part égale ou dilution de la première structure dans la seconde ? La deuxième option correspondrait davantage à la réalité.

Le 3 janvier, une rencontre entre Eric Besson, ministre chargé de l’Industrie, de l’Energie et de l’Economie numérique, et Frank Esser, Président de la FFT (par ailleurs patron de SFR), a permis d’officialiser le nouvel ensemble, ainsi que la création d’un collège FFT spécial “Mobilité”, parallèlement aux autres groupes de travail thématiques du nouvel ensemble : “Consommation”, “Contenus”, “Développement Durable”, “Normalisation” et “Sécurité”.

Le représentant du gouvernement a appelé également à une “participation active” de la nouvelle FFT à l’élaboration du Conseil numérique national déjà évoqué dans le programme France Numérique 2012 datant de 2008.

Ce comité consultatif de référence auprès des pouvoirs publics sur toutes les questions portant sur les nouvelles technologies devrait émerger dans le courant du printemps.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur