Fusion HP/Compaq : les clients sont partagés

Cloud

A quelques jours du vote des actionnaires des sociétés Hewlett-Packard et Compaq, deux études tentent de révéler la tendance au sein des clients des deux groupes. Tout comme les actionnaires, les clients restent pour la plupart partagés sur cette fusion.

On savait que les héritiers de la famille Hewlett-Packard étaient contre la fusion entre HP et Compaq. Depuis cette semaine, on a appris que le fonds de pension américain Calpers était lui aussi contre la réunion de ces deux sociétés informatiques, de même que les syndicats (voir édition du 11 mars 2002). Désormais, ce sont les clients qui sont dans la ligne de mire. Leur opinion pourrait, semble-t-il, faire pencher la balance d’un côté comme de l’autre.

La banque d’affaires américaine Merrill Lynch, qui rencontre régulièrement une centaine de directeurs informatiques dont 75  % aux États-Unis et 25 % en Europe, révèle qu’une majorité de directeurs informatiques de grandes entreprises américaines et européennes sont contre ce projet. Ainsi, parmi les DSI qui ont installé des solutions Compaq dans leur entreprise, 46 % sont plutôt contre la fusion, 29 % sont sans opinion, et les 25 % restants sont pour. Concernant les DSI ayant du matériel HP, 42 % se sont prononcés contre la fusion, 26 % étaient pour et 32 % n’avaient pas d’opinion. Les DSI se prononçant contre la fusion expliquent leur choix notamment par la crainte de voir un cafouillage au niveau du service clientèle de la nouvelle société commune.

Des études contradictoires

Notons tout de même que la société d’études américaine Technology Business Research arrivait fin février à des conclusions inverses. Selon elle, 29,6 % des clients interrogés étaient favorables à la fusion et 24,3 % contre, tandis que 46,1 % restaient sans opinion. A quelques jours du vote des actionnaires, les deux études risquent d’apporter encore un peu plus de confusion et d’incertitude quant à l’issue de ce projet.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur