Fusion Vivendi et Havas : Vincent Bolloré enclenche les grandes manoeuvres

BourseEntrepriseFusions-acquisitionsManagement
vivendi-havas-bollore

Vivendi se rapproche de Havas en s’appuyant sur le levier Groupe Bolloré. Objectif du nouvel ensemble : renforcer l’influence dans les contenus, les médias et la communication.

Vivendi et Havas ont un point commun : leur premier actionnaire s’appelle Vincent Bolloré (via Groupe Bolloré).

Sans surprise : le dirigeant veut désormais associer les forces pour former un groupe encore plus influent entre les contenus, les médias et la communication sur fond de convergence numérique.

“En rejoignant Vivendi, Havas disposera des moyens financiers de sa croissance tant interne qu’externe, en France et à l’international”, assure le groupe propriétaire d’actifs comme Canal Plus, Universal Music ou Gameloft qui lance l’offensive sur le sixième groupe publicitaire mondial à travers la Bourse.

Comment va se traduire cette consolidation ? Vivendi va faire une offre au groupe Bolloré pour acquérir sa participation de 59,69% dans Havas (9,25 euros par action).

“Cette opération ne devrait pas avoir d’incidence sur le plan social”, précise Vivendi. Une approbation de l’opération par les autorités de concurrence compétentes sera nécessaire.

“En cas de réalisation de l’acquisition, Vivendi déposera, conformément à la réglementation applicable, une offre publique d’achat simplifiée sur le solde du capital de Havas au même prix, sans que cette opération ne vise à retirer Havas de la cote”, est-il précisé dans la communication financière.

Cette opération valorise Havas environ 4 milliards d’euros, selon Les Echos. Le chiffre d’affaires du nouvel ensemble atteindrait en cumul 13,7 milliards. Le résultat brut d’exploitation (EBITDA) s’établirait à 1,7 milliard.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur