Futur: mille-pattes et vibrations au menu

Mobilité

A en juger par le programme de la conférence ISSCC prévue à San Francisco en février prochain, les processeurs à 1 GHz devraient se multiplier. Egalement au programme, un disque dur mille-pattes et une puce DSP alimentée par ses vibrations.

Comme chaque année, la lecture du programme de la conférence internationale des circuits semiconducteurs (ISSCC) réserve son lot de nouveautés. En février prochain. Compaq, Samsung et Alpha processor doivent présenter ensemble une puce Alpha dessinée en 180 nanomètres qui fonctionne à 1 GHz. Pas moins de 24 chercheurs signent l’article! Chez IBM, on présentera un PowerPC à la même fréquence, tandis que Motorola se contente d’un G4 modifié à 780 MHz. Intel n’est pas en reste, qui outre son IA-64, montrera que ses Pentium III peuvent encore grimper en fréquence. Les ingénieurs disposent d’un prototype qui animera ses 25 millions de transistors à 1 GHz. Comme les produits de série, la puce utilise une technologie de gravure 180 nm avec des connexions en aluminium.

Côté stockage, IBM présentera les avancées de ses technologies à très haute densité. Les chercheurs du laboratoire de Zürich décriront leur mille-pattes (Millipede), une technologie dérivée du microscope à force atomique. La tête d’enregistrement peut, avec ses 1024 aiguilles de 4 nanomètres de diamètre, lire et écrire jusqu’à 31 gigabits de données sur chaque centimètre carré de support. C’est dix fois plus que les disques durs de laboratoire, et trente fois mieux que ceux du commerce…

Sur le front de la consommation d’énergie, c’est sans doute le MIT qui devrait remporter la palme. Le laboratoire américain présente un processeur de signaux (DSP) qui absorbe seulement 560 nanowatts. Un niveau de consommation qui, expliquent les chercheurs, permet d’envisager de l’alimenter par conversion électrique des vibrations ambiantes. A quand un téléphone qui se recharge tout seul?

En savoir plus: ISSCC


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur