Futur Télécom endosse les habits d’opérateur mobile virtuel

Mobilité

La société télécoms, qui propose des packages de services télécoms pour les PME, va exploiter le réseau de SFR. Elle souhaite développer de nouveaux services liés à la 3G, tout en améliorant la relation clientèle.

Après les opérateurs mobiles virtuels (MVNO) destinés au grand public comme Debitel ou Breizh Mobile, voici leurs homologues destinés à une clientèle professionnelle. Futur Télécom vient de signer un contrat dans ce sens avec SFR. Le groupe, dont le siège social se situe à Marseille, collaborait déjà avec l’opérateur mobile depuis cinq ans. Futur Télécom propose des services packagés de téléphonie filaire et mobile à des clients TPE/PME.

“Cet accord MVNO avec SFR nous donne l’entière maîtrise de la carte SIM et de notre clientèle”, assure Patrick Gentemann, Président de Futur Télécom. La société télécoms pourra par exemple adresser une facture unique à ses clients et gérer le service client de bout en bout.

Mais Futur Télécom scrute aussi les perspectives liées à l’émergence des services 3G. “Notre filiale Servicing est en train d’élaborer des applicatifs verticaux liés à l’UMTS”, explique Patrick Gentemann. Ce type de services professionnels permet notamment de gérer des forces commerciales déployées sur le terrain.

Objectif : 7000 nouveaux clients pro

Actuellement, Futur Télécom revendique 15 000 clients TPE et PME. Fort de son nouveau profil MVNO, la société compte ouvrir 20 000 nouvelles lignes cette année (ce qui correspond à une fourchette de 7 000 à 8 000 nouveaux clients).

Futur Télécom n’est pas la seule société française à développer des activités d’opérateur mobile virtuel pour le monde professionnel. Transatel, qui se positionne comme un opérateur mobile multi-pays, souhaite répondre aux besoins télécoms des professionnels ou hommes d’affaires qui voyagent beaucoup en Europe.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur