G4 Cube : des problèmes de fabrication

Mobilité

Depuis début septembre, nombre de clients se plaignent de micro-fissures sur leur Cube G4 ! Effectivement, des raies disgracieuses, de longueurs variables, parcourent certains des ordinateurs G4 Cube expédiés par Apple. Mais l’électronique embarquée aussi montre de petits signes de faiblesse. Des imperfections qu’Apple tente de réparer et d’améliorer.

La colère a emporté quelques clients de la firme de Cupertino, aussi bien en Europe qu’aux Etats-Unis, ces dernières semaines. Les G4 Cube qu’ils ont reçus portaient des traces d’imperfection de production, qui peuvent laisser à penser que l’ordinateur est ébréché. Il s’agit de vraies-fausses fissures qui parcourent le moulage. Des raies qui posent problème à certains utilisateurs poussés par l’idée de perfection dégagée par le Cube. Des raies qui ont même obligé Steve jobs à téléphoner en personne à un responsable des relations publiques de San Francisco, éconduit par le SAV d’Apple et qui avait menacé d’alerter la presse. Au-delà de l’anecdote, ces fissures font désordre, sur un produit dont le design impeccable véhicule la recherche de la perfection informatique, engagée par Apple. La firme se trouve donc tout naturellement sous le feu des critiques. Les raies du Cube catalysent l’attention des esthètes.

Une petite explication technique s’impose. Elles sont le fait du procédé de fabrication et ont fait l’objet d’une note d’explication, sans doute trop courte, publiée sur le site d’Apple. Elles ne présentent pas de faiblesse structurelle particulière. Pour les spécialistes du moulage, ces marques sont ce qu’on appelle dans le métier des lignes de soudures. Elles proviennent du processus de production lui-même, et sont dues à la rencontre des fronts du plastique liquide injecté sous haute pression dans le moule utilisé. Idéalement, ces soudures sont évidemment invisibles, mais dépendent principalement de la conception du moule et de l’expérience acquise sur chaque processus de moulage. Les débuts de série sont donc souvent marqués par des problèmes.

La finesse et la délicatesse d’un produit comme le G4 Cube représentent évidemment un véritable défi de fabrication qui mérite un temps d’apprentissage de production incompatible avec une demande forte et pressante du marché. Ces raies n’apparaissent donc pas de la même manière sur tous les Cubes. Et le sous-traitant qui les fabrique a pu fournir à Apple des produits adéquats pour les opérations de communications, qui ne laissent pas paraître ces défauts. Tous semblent parfaits sur les images et photos utilisées par la firme de Cupertino. Tous sauf un, qui apparaît dans le document vidéo de 6 minutes présentant les témoignages de quelques personnes de la sphère Apple et diffusé sur son site. Sur cette séquence, on peut voir subrepticement une de ces rayures, proche de l’ouïe d’aération supérieure, comme sur la photo ci-dessus, qu’un lecteur passablement énervé nous à fait parvenir. On comprend qu’il soit déçu, après tous les discours d’Apple sur la beauté lisse de son nouveau G4…

Mais les questions d’esthètes ne sont pas les seules posées sur les sites Web. Des problèmes électriques semblent s’être fait jour également. Plusieurs phénomènes ont été observés, qu’Apple paraît pouvoir régler au pied levé : une carte de transformation électrique se déloge facilement de son emplacement pendant le transport final au client. Le bouton d’allumage par effleurement peut être court-circuité par un fil rencontrant la paroi interne de la machine. Ce bouton serait de plus sujet, dans certains contextes, à une allergie de son environnement électromagnétique : certains moniteurs seraient par exemple en mesure de suspendre l’activité de l’ordinateur. Bref, le début de série du Cube paraît avoir rencontré un certain nombre de défauts souvent inhérents aux innovations technologiques.

Pour en savoir plus :

* La vidéo où apparaît la raie du Cube (en anglais)

* La fiche technique Apple décrivant les raies (en anglais)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur