Galaxy Note 7 : un rappel est initié aux USA, Samsung prépare la relance

MobilitéSmartphones
samsung-rappel-galaxy-note-7
2 0

Les risques d’explosion du Galaxy Note 7 embarrassent Samsung. Un rappel formel des phablettes a été lancé aux USA. Le fabricant veut rebondir rapidement.

Les Etats-Unis mettent Samsung Electronics sous pression en raison des risques d’explosion des modèles Galaxy Note 7. La Commission publique chargée de la protection des consommateurs (U.S. Consumer Product Safety Commission ou CPSC en anglais) ordonne de manière formelle un rappel des phablettes en circulation.

Elle recommande également d’éteindre la batterie et de cesser l’usage des appareils présumés dangereux. 92 incidents ont été recensés aux Etats-Unis, dont 26 ayant entraîné des brûlures et 55 des dégâts matériels (incluant des départs d’incendies dans des voitures et dans un garage).

Jusqu’ici, Samsung préférait évoquer un remplacement des terminaux par ses canaux de distribution. Les clients étaient priés d’éteindre les Galaxy Note 7 et de les restituer en vue d’un échange.

Rien qu’aux Etats-Unis, il s’agit pour la firme coréenne de récupérer un million de terminaux en circulation.

Il est difficile d’évaluer le préjudice financier d’un tel lancement commercial raté qui avait été initié sur dix marchés dont la France. Mais le montant pourrait porter sur des centaines de millions de dollars. Sans parler de l’image écornée vis-à-vis des consommateurs. Apple, qui s’apprête à lancer son iPhone 7 sur le marché, peut se frotter les mains.

C’est quasiment devenu un souci de sécurité publique : l’administration fédérale d’aviation civile (FAA) ordonne aux passagers d’éteindre les Galaxy Note 7 et de ne pas procéder à leur chargement en vol.

Samsung Electronics compte reprendre la main rapidement. Selon Reuters, la firme coréenne assure que les nouveaux modèles Galaxy Note 7, certifiés conformes par la CPSC, seraient disponibles d’ici le 21 septembre.

En Corée du Sud, on évoque un retour à la commercialisation de la phablette à partir du 28 septembre. Pour l’Australie, il faut compter sur le début du mois prochain. En l’état actuel, on ignore comment la situation sera régularisée en France même si le processus de remplacement des smartphones concernés a été enclenché.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur