Galaxy Note7 : Samsung dit stop à grande échelle

MobilitéSmartphones
galaxy-note7-rappel
4 0

D’abord « limitée », la production du Galaxy Note7 est désormais arrêtée. Samsung orchestre un rappel général de tous les appareils en circulation.

L’horizon s’assombrit pour le Galaxy Note7.

Quelques heures après avoir annoncé « limiter » la production du smartphone, Samsung la suspend jusqu’à nouvel ordre.

La firme sud-coréenne demande par ailleurs à ses partenaires commerciaux de ne plus distribuer le produit.

Les utilisateurs sont quant à eux priés de l’éteindre, de ne plus s’en servir… et de « profiter des solutions disponibles ». En l’occurrence, restituer l’appareil contre remboursement ou l’échanger avec un autre téléphone Samsung.

Dans la communication officielle, il n’est pas question d’un « rappel » : en l’état, le terme ne peut être employé pour des considérations légales.

Mais c’est tout comme, d’autant plus qu’il est bien précisé que tous les Note7 sont concernés, qu’il s’agisse des « originaux » ou des modèles de remplacement, dont la distribution avait véritablement démarré début octobre.

À la mi-septembre, lors du lancement du « premier » programme de rappel, Samsung avait estimé à 2,5 millions le nombre de Galaxy Note7 à rapatrier. D’après Ars Technica, le volume sera plus important, car des pays comme la Chine n’étaient pas dans la boucle, la phablette commercialisée sur ce marché étant « assemblée différemment ».

Une question se pose : Samsung a-t-il vraiment compris ce qui occasionne des surchauffes, voire des explosions de son Note7 ?

La multinationale a imputé la faute à l’un de ses fournisseurs de batteries (que l’on dit être Samsung SDI, selon le Wall Street Journal) et en a sollicité un autre : Amperex Technology.

La société hongkongaise, rattachée au groupe TDK, a eu peu de temps pour répondre à la demande. Difficile, dans ce contexte, d’exclure un éventuel défaut de fabrication…


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur