Galaxy Note7 en surchauffe : Samsung s’expliquera en début de semaine prochaine

BourseEntrepriseMobilitéSmartphones
samsung-electronics-Dongjin-Koh-galaxy-note7

Avant la présentation de ses résultats, Samsung fournira officiellement des détails sur les raisons de la surchauffe du Galaxy Note7, qui a abouti au retrait sur le marché du terminal.

Samsung Electronics devrait fournir des explications officielles sur les soucis de surchauffe portant sur le Galaxy Note7, juste avant la publication des résultats financiers du groupe prévue le 24 janvier. En conséquence, une conférence sera organisée la veille (23 janvier) depuis Seoul. Il sera possible de suivre ce point presse en live streaming, selon CNBC.

L’heure des explications arrive pour Samsung. Le directeur de la division business mobile Dongjin Koh y participera. Un certain timing est respecté pour se concentrer ensuite sur la nouvelle vague de produits escomptés avec le Mobile World Congress de Barcelone qui débutera fin février mais surtout sur l’arrivée du futur smartphone Galaxy S8 qui devrait être présenté en avril.

Samsung ou comment tourner la page du naufrage de la phablette du Galaxy Note7. Un terminal qui devait être un flagship pour le groupe coréen. Mais, le démarrage commercial avait à peine commencé en septembre qu’un souci de surchauffe de la batterie susceptible de provoquer des débuts d’incendie était signalé.

Un couac technique suffisamment sérieux qui a entraîné un premier rappel de 2,5 millions d’unités sur une dizaine de marchés dans le monde. Après avoir enclenché le remplacement de la première vague de terminaux défaillant, le problème de surchauffe a demeuré. Ce qui a abouti au retrait définitif du terminal du marché en raison de son caractère dangereux pour les consommateurs.

Samsung Electronics a mené sa propre enquête sur les composants hardware et software pour déterminer l’origine de cette anomalie qui a plombé le deuxième semestre 2016.

Initialement, un souci dans le processus de fabrication de la batterie par la filiale Samsung SDI avait été pointé du doigt. Mais, au regard des problèmes persistants avec un autre fournisseur, certains experts évoquent un souci de design du Galaxy Note7 : la batterie n’aurait pas suffisamment de place dans la configuration du terminal fonctionnant sous Android.

Parallèlement, une affaire de corruption au sommet de l’Etat coréen a déstabilisé le groupe en ce début d’année 2017. Lee Jae-Yong, Vice-Président de Samsung Electronics (et petit-fils du fondateur du conglomérat), risquait une peine de prison. Une perspective qui semble s’écarter au regard des rebondissements survenus cette semaine devant la justice.

(Crédit photo archive : copie écran : [Interview] President Dongjin Koh Talks Samsung’s Mobile Vision Ahead of Unpacked 2016 via youTube)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur