Game of shares : Vivendi accentue la pression sur Gameloft

BourseEntrepriseFusions-acquisitions
vivendi-OPA-gameloft
3 2

Avec son OPA pour contrôler Gameloft, Vivendi propose désormais 8 euros par action. La tension demeure vive avec la famille fondatrice Guillemot sur le double front Gameloft – Ubisoft.

Alors que son OPA sur Gameloft s’achève vendredi prochain (27 mai), Vivendi relève pour la deuxième fois son offre sur le solde du capital de Gameloft à 8 euros par action.

Jusqu’ici, le groupe médias et contenus de Vincent Bolloré proposait 7,20 euros par titre de l’éditeur de jeux vidéo sur mobile coté sur Euronext. Au démarrage de l’assaut sur Gameloft (qui remonte à février), l’offre initiale avait été fixée à 6 euros par titre.

Vivendi ayant acquis un bloc de 148 743 actions Gameloft à 8 euros, le relèvement du prix de son offre est automatique.

La cotation de l’action Gameloft, suspendue jeudi après-midi avant la diffusion de l’avis de l’AMF, a repris aujourd’hui (vendredi 20 mai). Vers 13h00, le titre Gameloft valait 7,98 euros.

Dans sa communication, Vivendi précise qu’il détient désormais 29,37% du capital de la société éditrice de jeux sur mobile (et 26,47% des droits de vote).

Mais la situation demeure tendue avec Michel Guillemot, P-DG de la société convoitée, qui a cherché à bloquer (ou du moins à ralentir) les ambitions de Vincent Bolloré, quitte à lancer des procédures techniques pour éviter la montée en puissance de Vivendi dans le capital (en vain pour l’instant).

Avec le reste de la famille Guillemot (qui dispose d’un bloc de 22% de Gameloft), il tente de canaliser l’assaut de Vivendi sur leurs deux principaux actifs : Gameloft d’une part et Ubisoft de l’autre (une part de 17,7% de la société éditrice de jeux vidéo est détenue par le groupe de Vincent Bolloré).

Dans le rôle du troisième actionnaire de Gameloft, on trouve un fonds « activiste » Amber Capital, qui détient désormais 13,35% du capital. La partie d’échecs continue en Bourse alors que Vivendi affiche sa volonté d’appuyer son développement sur trois axes : musique, télévision et jeux vidéo.

(Crédit photo : Page Facebook Gameloft : Sniper Fury)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur