Gameloft : Vivendi a trouvé un allié décisif pour son OPA

BourseEntrepriseFusions-acquisitions
gameloft-OPA-vivendi-allié-amber-capital
3 2

Le fonds Amber Capital, troisième actionnaire de Gameloft (éditeur de jeux vidéo pour smartphones), se rallie à l’OPA de Vivendi. Une bascule décisive ?

Vivendi vient de trouver un levier stratégique pour la prise de contrôle de Gameloft. Le groupe de Vincent Bolloré, qui veut ajouter les jeux vidéo à son binôme d’activité (musique, télévision & cinéma), a obtenu le ralliement d’Amber Capital.

Une déclaration a été effectuée dans ce sens auprès de l’Autorité des marchés financiers (AMF). L’information a été rendue publique vendredi et cette alliance va probablement permettre de faire basculer Gameloft dans le giron du groupe Vivendi.

Présenté comme un fonds spéculatif et localisé entre New York, Milan et Londres, Amber Capital est le troisième actionnaire de l’éditeur de jeux vidéo pour smartphones.

Au 21 avril, il avait renforcé sa position en montant à hauteur de 14,62% dans Gameloft (et 13,17 des droits de vote).

En se ralliant à Vivendi qui a lancé une OPA qui se clôture vendredi prochain, Amber Capital fournit un avantage décisif au potentiel acquéreur dans sa volonté de dépasser le seuil des 50%.

Le groupe de Vincent Bolloré est en mesure de contrôler près de 44% du capital de Gameloft (sachant qu’il en détient déjà 29%).

Juste avant le ralliement officiel d’Amber Capital, l’offre de Vivendi sur Gameloft avait été automatiquement ré-ajustée à 8 euros par action (contre 7,20 euros précédemment). Ce qui valorise la société d’édition de jeux sur mobiles à 700 millions d’euros.

Michel Guillemot, P-DG de Gameloft qui s’oppose à la prise de contrôle de sa société par Vivendi, peut-il encore changer la donne ? Avec la brèche ouverte du côté d’Amber Capital, la forteresse devient vulnérable.

La famille Guillemot, qui détient un bloc de 22% de Gameloft, refuse de capituler face à Vincent Bolloré.

Elle doit également veiller à ne pas flancher du côté de son autre actif encore plus précieux : Ubisoft, également convoité par Vivendi (et actionnaire en l’état actuel de 17,7% de l’éditeur de jeux vidéo qui exploite des licences phares comme Lapins Crétin ou Assassin’s Creed).

(Crédit photo : Page Facebook Gameloft – Order & Chaos 2: Redemption)

http://www.itespresso.fr/game-shares-vivendi-pression-gameloft-129927.html


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur