Les gamers des jeux Blizzard, victimes collatérales d’attaques DDoS ?

Cloud

Blizzard affirme que les récents troubles de connexions à ses différents jeux sont la conséquence de multiples attaques DDoS menées contre des FAI européens.

La communauté des gamers de titres exploités par l’éditeur Activision Blizzard – Diablo, World of Warcraft, Starcraft et Hearstone – ont sans doute pu constater quelques difficultés pour accomplir leurs quêtes sempiternelles sur les plateformes de jeux en ligne.

Par l’intermédiaire d’un avertissement  sur sa plateforme et sur ses différents blogs et forums, l’éditeur de jeux précise que le problème serait dû à des attaques par déni de service distribué (DDoS).

Les agissements des pirates auraient donc un impact sur l’activité des joueurs. Activision Blizzard déclare cependant que son infrastructure n’est pas directement visée. La cible serait “des fournisseurs d’accès Internet européens”.

Curieuse argumentation, réagit un spécialiste réseau, interrogé par ITespresso. Les attaques DDoS visent plutôt les éditeurs de sites Web, pas les FAI…

Quels sont les effets observés sur l’activité des joueurs ? Augmentation de la latence (le laps de temps compris entre l’émission d’une information entre le client et le serveur et son interprétation) voire impossibilité totale de se connecter à un jeu tel que Diablo 3, World of Warcraft, ou encore Heartstone.

“Nous observons quotidiennement une progression dans l’ampleur, la fréquence et la complexité des attaques DDoS. C’est un vecteur d’attaque de plus en plus populaire”, commentait Darren Anstee, architecte en solutions pour Arbor Networks, avec la diffusion d’un rapport sur le nombre d’attaques recensées sur le premier trimestre 2013. “Avec tous les outils aujourd’hui disponibles, il est facile de lancer des attaques ou d’y participer.”

Voila pour la tendance générale mais, pour le cas décrit par Activision Blizzard, le brouillard sur les circonstances du présumé assaut reste épais.

 

ddos-blizzard
Avertissement publié par Blizzard sur sa plateforme de jeux vidéo suite aux effets d’attaques DDOS sur les FAI européennes.
Screenshot : Thibault Deschamps pour ITespresso.fr
Source : Blizzard Launcher

Quiz : Hacking, phishing, spamming? La sécurité sur Internet n’a pas de secret pour vous ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur