Garage Band : une taxe pour iLife ?

Cloud
Information - news

L’arrivée d’un logiciel de création musicale signé Apple remet en cause le modèle tarifaire de la suite iLife : iTunes mis à part, les iApps deviennent payantes.

La musique d’attente avant la conférence du patron d’Apple a voulu donner le ton (voir édition du 7 janvier 2004) : quelques morceaux choisis d’Elvis Presley comme on pourrait les jouer chez soi ! Avec Garage Band dévoilé la semaine dernière, Apple ne fait aucune fausse note : la moitié des foyers américains compte un musicien et le logiciel se présente comme l’outil idéal pour enregistrer des oeuvres en amateur. Garage Band, c’est en quelque sorte le studio d’enregistrement de la maison ! Et inutile de s’y connaître à fond : l’application de la Pomme fournit tout ce qu’il faut pour s’en sortir. Au niveau zéro, il suffit de cliquer, pointer, copier-coller pour créer une pièce dont on vous laissera le soin de spécifier si elle est audible ou non. De quoi se transformer en Pierre Henry du troisième millénaire ou jouer les John Cage dans son appartement ! Au passage, notez que Garage Band comporte 1 000 boucles, qu’il est capable de vous faire utiliser 50 instruments différents mais qu’Apple a déjà prévu de permettre l’utilisation d’instruments MIDI ou de claviers musicaux USB. La firme a également préparé un pack logiciel additionnel avec 2 000 boucles supplémentaires, 100 instruments, 100 effets préréglés et 15 variations destinées à la guitare. Mais on retiendra également la disponibilité d’adaptateurs destinés aux instruments électroniques ou d’interfaces capables de capter les notes d’instruments traditionnels. La Pomme ne se lance donc pas sans munitions sur ce marché de la création musicale domestique.

Politique justifiée

En France, difficile aujourd’hui de préjuger du succès que rencontrera l’application : “Nous ne savons pas le nombre de musiciens que comptent les foyers français”, nous a confié Jean-René Cazeneuve, le DG d’Apple France. “Mais le marché existe, il y a déjà des applications similaires dans le monde PC. Reste que Garage Band est un peu plus facile à utiliser, qu’il est complètement intégré à iLife, et surtout qu’il fait partie d’une suite proposant l’ensemble des logiciels de la vie numérique pour 49 euros seulement”. Voilà bien la nouveauté de la suite iLife 04 : avec Garage Band, la Pomme ajoute un composant essentiel, dont tout le monde n’aura pas besoin, mais qui permet de s’offrir un accès aux foyers comptant au moins un musicien amateur. En contrepartie, les logiciels iPhoto et iMovie ne sont plus disponibles gratuitement comme c’était le cas auparavant. Est-ce pour pousser à l’achat du pack ? Certains trouveront que cette politique se justifie au vu de la qualité de la suite (qu’Apple considère comme l’équivalent de Microsoft Office côté multimédia ou vie numérique). Les autres estimeront au contraire que ce Garage Band fait figure de taxe. Quant à la gratuité d’iTunes, elle est préservée : est-ce pour conforter la position d’Apple sur le marché de la musique ? Doit-on blâmer la Pomme pour sa politique de prix “à la Microsoft” ou la soutenir dans sa volonté de ne plus être un nain de l’informatique ? Quoi qu’il en soit, gageons que ce remaniement tarifaire ne débouchera pas sur une voie de garage !


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur