Gartner critique la monoculture Microsoft

Cloud

Mettre tous ses oeufs dans le panier de Microsoft n’est pas une sage décision, affirment les analystes de Gartner. Et d’évoquer ainsi les nombreuses brèches se prêtant aux cyberattaques.

Le nouveau rapport de Gartner, dont on a déjà eu quelques échos mais qui devrait être officiellement publié ces jours-ci, reprend en partie les mêmes arguments que ceux d’un rapport publié, il y a deux semaines, par sept experts en sécurité. Selon ces deux rapports, il est en effet dangereux de faire tourner l’ensemble de la structure de l’information sur une plate-forme unique. En cas de problème, cela pourrait créer un effet de dominos.

Alors que le rapport des sept experts établissait que même la sécurité nationale des Etats-Unis pourrait être menacée, Gartner envisage en premier lieu les conséquences d’une monoculture au sein des entreprises. Gartner estime qu’il serait bon pour celles-ci d’installer les éléments cruciaux de leur gestion sur plusieurs plates-formes, afin d’éviter que toute l’infrastructure se retrouve hors service.

Il va de soi que Microsoft s’oppose à cette critique de la monoculture. Selon le géant des logiciels, les divers systèmes devraient être reliés entre eux. En outre, l’utilisation de plusieurs plates-formes serait fastidieuse et donc inefficace.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur