Gary Kovacs débarque à la tête de la Fondation Mozilla

Cloud

En enfilant le costume de nouveau P-DG de la Fondation Mozilla, Gary Kovacs devra, entre autres, définir l’avenir du célèbre navigateur Firefox, notamment dans l’univers du mobile.

A partir du 8 novembre prochain, Gary Kovacs va prendre la tête de la Fondation Mozilla en tant que CEO (Chief Executive Officer, équivalent de P-DG). Il succède à John Lilly qui occupait le poste depuis janvier 2008, rapporte Silicon.fr.

Il aura la lourde responsabilité de diriger l’organisation, et notamment de qualifier les orientations à donner au navigateur Firefox, pour poste de bureau et versions smartphones.

Gary Kovacs vient du monde de l’entreprise, et bénéficie plus particulièrement d’une expérience issue des éditeurs de solutions professionnelles. Avant de rejoindre Mozilla, le nouveau dirigeant avait fait carrière chez Sybase/SAP comme chef produits et solutions, chez Adobe comme directeur des produits mobiles, et comme responsable marketing chez Macromedia avant le rachat de la société par le père de Photoshop.

Diplômé d’un MBA de l’Université de Calgary, Gary Kovacs a débuté sa carrière chez IBM où il a passé 10 ans comme commercial, chef de produits, responsable marketing, et à opéré au sein de la division logiciels au niveau monde. L’homme a ensuite créé Zi Corporation, société spécialisée dans les logiciels embarqués et les appareils mobiles en direction du grand public.

Un profil pour le moins éclectique dont la richesse des compétences et sa connaissance du marché de l’entreprise s’étendent de la mise en oeuvre de plates-formes complètes à la connaissance de la problématique des applications terminales et des contenus, y compris dans l’univers de la mobilité.

“Nous avons auditionné beaucoup de candidats et Gary se distingue par la façon dont il relie l’ensemble de ses compétences”, se réjouit Mitchell Baker, Présidente de la Fondation Mozilla. “Il mêle les fondements d’une bonne direction avec une bonne compréhension que la mission à but non lucratif et d’intérêt public de Mozilla constitue le moteur de ce que nous faisons, y compris les activités qui pourraient ressembler à du “business as usual” pour un observateur non averti”.

Gary Kovacs devra notamment assurer le lancement de Firefox 4, attendu pour avant la fin de l’année, face à l’arrivée de Microsoft Internet Explorer 9 et la montée en puissance de Google Chrome (avec la version 7 en vue) tout en affinant une véritable stratégie autour de Firefox Mobile pour assurer la présence du navigateur sur les principales plates-formes mobiles.

Position indispensable pour assurer son existence sur l’Internet mobile en forte progression avec le développement du marché des smartphones et l’élargissement de la bande passante des réseaux mobiles des opérateurs. Mozilla devra aussi s’intéresser au marché des tablettes, plébiscitées par de nombreux constructeurs inspirés par le succès médiatique et commercial de l’iPad.

Le futur dirigeant devrait également réfléchir à l’élargissement des sources de revenus de l’organisation, aujourd’hui majoritairement dépendante (jusqu’à 90% des revenus) de l’accord signé avec Google qui court jusqu’en novembre 2011.