Gateway : la colère monte contre le rachat par Acer

Mobilité

Deux groupes d’actionnaires de Gateway ont engagé des plaintes collectives
contre le rapprochement en cours avec Acer.

Un vent de colère souffle sur le rachat en cours du constructeur américain de PC Gateway par son concurrent taïwanais Acer. Annoncé en août pour un montant de 710 millions de dollars, ce rachat, qui est censé ouvrir la porte du marché grand public américain à Acer, suscite l’ire de plusieurs groupes d’actionnaires de Gateway.

Deux actions collectives viennent d’être engagées contre Gateway aux Etats-Unis par des actionnaires mécontents des conditions proposées par Acer. Déposée le 31 août, la première met en cause une éventuelle entente entre les membres du conseil d’administration de Gateway, le groupe Gateway, Acer et 25 individus dont les noms n’ont pas été précisés. Elle se serait traduite par un rachat “enfreignant les leurs ‘fiduciary duties’ (obligations) envers les actionnaires”. Le montant du rachat est par ailleurs critiqué comme “inapproprié et injuste” vis-à-vis des investisseurs.

Dix jours plus tard, une deuxième plainte a été déposée contre Gateway, son conseil d’administration et Acer, au motif que Gateway n’aurait pas rempli son devoir d’information de ses actionnaires. Avec l’aide d’Acer, Gateway est suspecté d’avoir délibérément maintenu dans l’ignorance ses investisseurs avant qu’il ne soit trop tard.

Adaptation d’un article de Vnunet.com en date du 13 septembre 2007.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur