Gateway lance son PC tout-en-un

Cloud

Le constructeur va commercialiser un ordinateur monobloc. Conçu pour l’accès à Internet, il rappellera par bien des aspects un certain iMac. Sauf que ce sera un PC.

Astro. C’est le nom du nouvel ordinateur que Gateway s’apprête à commercialiser, et dont on peut déjà avoir un aperçu sur le site de l’assembleur. Un PC tout-en-un, c’est-à-dire sans tour d’unité centrale disgracieuse. Tous les composants sont enfouis sous l’écran, véritable coquille, élégante et facile à transporter. La compacité de l’ensemble fait écho à la facilité d’utilisation. C’est toute la machine qui respecte le principe du plug-and-play : quatre cordons à brancher, clame l’assembleur, et vous êtes prêt à surfer sur le Net.

Sous le capot ? Autour d’un processeur Intel Celeron cadencé à 400 Mhz, avec 128K de mémoire cache, gravitent 64 Mo de mémoire vive, un chipset d’affichage 3D Intel i870, un circuit sonore, un disque dur de 4,3 Go, et un CD-ROM 40X. L’écran est un 15 pouces, dont 13,9 affichables, et les haut parleurs sont inclus dans le boîtier. Astro est aussi équipé de quatre ports USB, dont deux sont pris par le clavier et la souris. Une carte modem 56K et un lecteur de disquettes complètent le tout. Côté logiciel, on retrouve les Windows 98SE, Works Suite 99, et Norton Antivirus habituels.

Rien que de très classique, donc, voire un peu faible, mais Gateway s’adresse plus à un public en quête d’un objet usuel et agréable qu’à un public avide de performances.

Tout ceci n’est pas sans rappeler un certain iMac, dont l’audace avait pourtant laissé de marbre, à l’époque, les grands fabricants de l’univers PC. Dans la foulée du succès de l’ordinateur à la pomme, les tentatives pour mettre les PC au même diapason sont dangereuses. Après les déboires du fabricant japonais Sotec et de son eOne, ceux de FuturePower (filiale de Daewoo) avec son E-Power, voilà donc Gateway qui s’y colle. Cependant, au vu des premières images, la machine de Gateway a apparemment un peu plus de personnalité que ses soeurs orientales, et la copie est moins conforme. Cela devrait suffire pour éviter les foudres d’Apple qu’ont connu Sotec et Future Power…

Gateway reste attentiste et ne prévoit pas, pour l’instant, de commercialiser l’Astro en dehors des Etats-Unis. L’Astro y sera vendu au prix de 799 dollars (4820 francs)

Pour en savoir plus : Astro sur le site de Gateway


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur