Gateway relance l’Amiga en novembre

Cloud

Le constructeur Gateway est sur le point de faire renaître la marque Amiga avec une nouvelle gamme de PC. Construits autour du système d’exploitation Linux, ces nouveaux modèles grand public disposeront d’un lecteur DVD, de ports USB et pourront faire tourner des applications Java.

Quelques mois après l’annonce d’une possible résurrection de l’Amiga (voir édition du 16 mars 1999), Gateway vient de préciser ses projets concernant la renaissance de ce micro-ordinateur vedette à la fin des années 80. Le fabricant avait surpris nombre d’observateurs le 31 mars 1997 en rachetant la technologie Amiga, âgée de 14 ans et lancée par le défunt constructeur Commodore.

Peu d’informations avaient jusqu’alors filtré sur la nature des futurs PC Amiga. Pour son lancement officiel plus tard cette année, la filiale de Gateway s’était surtout consacrée au recrutement de ses employés, parmi lesquels plusieurs anciens responsables d’Apple. Toutefois, le mois dernier, Jim Collas, président de la société Amiga, a révélé que sa nouvelle machine utilisera Linux en tant que noyau de son système d’exploitation AOE (Amiga Operating Environment). “Notre objectif est de sortir un produit vraiment novateur qui pourra diriger la prochaine révolution informatique”, a indiqué Jim Collas. Depuis, les plans de la filiale de Gateway se sont cristallisés autour d’AOE, qui pourra faire tourner des applications sur des tablettes à écrans à cristaux liquides, des terminaux Internet, des consoles de jeux et bien sûr des PC. Le système d’exploitation fera par ailleurs fonctionner les applications écrites en langage Java. Corel a pour sa part annoncé fin juillet qu’il s’était rapproché d’Amiga pour proposer sur cette plate-forme les versions Linux de ses logiciels.

Selon le calendrier de Gateway, l’ordinateur grand public baptisé Amiga Multimedia Convergence Computer (MCC) doit être lancé en novembre aux Etats-Unis. Il sera équipé d’un lecteur DVD, d’une connexion en réseau Ethernet, de différents ports audio et vidéo notamment au standard USB. Promettant des graphismes 3D de haute performance, Amiga refuse d’indiquer quel processeur sera intégré dans son modèle. On sait qu’il sera particulièrement adapté à Linux et à Java. Sachant que les modèles des années 80 recouraient aux puces Motorola, il ne serait pas étonnant que les puces retenues soient les puissants processeurs PowerPC qui équipent déjà l’iMac d’Apple.

Pour en savoir plus :

http://www.gateway.com (US)

http://www.amiga.com (US)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur