Gemalto va s’approprier les services mobiles de NXP

Mobilité

Le fabricant mondial de cartes à puces renforce ses positions dans les technologies porteuses du Near Field Communication.

Gemalto affiche sa volonté de faire tomber dans son escarcelle l’activité services mobiles de NXP (ex-Philips Semiconductor), considéré comme un acteur-clé de la NFC (Near Field Communication). Cette technologie sans contact permet de réaliser des transactions à partir de son téléphone mobile ou d’échanger des données à une distance de quelques centimètres.

Selon les termes de l’accord entre les deux parties qui ont été publiés (même si le montant de la transaction reste confidentiel), Gemalto va reprendre le pôle NXP de Sophia Antipolis (Alpes-Maritimes) pour se renforcer dans ce domaine. En septembre 2008, NXP avait annoncé un vaste plan de restructuration.

Le fabricant de cartes à puce veut poursuivre le développement de logiciels et services conformes aux spécifications d’interface Mifare4Mobile. Cette solution propriétaire de type NFC de NXP est utilisée dans les transports et les services de billetterie. Elle pourrait aussi s’intégrer dans la plate-forme Trusted Service Manager de Gemalto (exploitée dans un rôle de tiers de confiance).

Une nouvelle puce alliant NFC et carte SIM

Cette nouvelle initiative de Gemalto prouve son intérêt pour les technologies NFC. Mi-février, le groupe franco-américain, qui évolue plus globalement dans le domaine de la sécurité numérique, avait annoncé le co-développement d’une solution alliant une puce NFC et une carte SIM (intégrant un
composant de sécurité certifié “Common Criteria EAL4+”).

Son partenaire s’appelle Inside Contactless, une société française qui élabore des composants électroniques et logiciels dédiés aux marchés du paiement sans contact et du NFC).

Ensemble, ils ont développé la nouvelle puce MicroRead, pour les fabricants de téléphones et les opérateurs mobiles. Elle est conforme aux
derniers standards de l’European Telecommunications Standards Institute (ETSI).

MicroRead est compatible avec l’initiative Pay-Buy-Mobile de la GSM Association relatives aux téléphones mobiles basés sur le protocole SWP (“Single Wire Protocol”, développé par Gemalto). D’ailleurs, Gemalto et Inside Contactless ont contribué à sept programmes pilotes Pay-Buy-Mobile dans le monde.

A consulter également sur Vnunet TV : Sony veut importer son éco-système contactless FeliCa en Europe


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur