Gemalto – VeriFone : accord qui rôde entre les terminaux de paiement et le M2M

CloudM2MRéseaux

Le fournisseur français de cartes à puces et de solutions de sécurité numérique veut céder à VeriFone son pôle de fabrication de terminaux de paiement. Le partenaire américain favoriserait ses solutions M2M.

Afin de renforcer leur influence sur le marché américain, Gemalto et VeriFone Systems annoncent qu’ils entrent dans un “partenariat stratégique global” dans la recherche de nouvelles solutions de paiement par carte à puce basées sur le standard de paiement EMV (en lien avec les technologies sans contact dont la NFC).

Mais le point le plus important de l’accord est le désengagement de Gemalto dans l’activité de terminaux de paiement (POS) concentrée en France qui serait cédée à l’américain VeriFone. Des négociations exclusives ont été lancées dans ce sens.

En contrepartie, Gemalto devient le fournisseur privilégié des modules sans fil “Machine-to-Machine” (M2M) et des solutions associées pour les systèmes de paiement VeriFone.

En juin, afin de se renforcer sur le segment M2M en pleine croissance, Gemalto avait acquis Cinterion Wireless Modules pour 163 millions d’euros.

Sur le troisième trimestre 2010, Gemalto a réalisé un chiffre d’affaires de 500 millions d’euros (contre 401 millions d’euros à la même période de 2009).

“Notre activité bénéficie de fondamentaux et de perspectives solides. Nous poursuivons notre mission qui consiste à sécuriser et simplifier l’usage du monde numérique et sans-fil qui se développe devant nous”, indique la société sur son communiqué (fichier PDF) en guise de perspective.

Le groupe, qui dispose d’un effectif de 10 000 personnes dans le monde, compte afficher un résultat d’exploitation de 300 millions d’euros à l’échéance  2013.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur