Génération smart drones : DJI intègre un mini-ordinateur Manifold

Mobilité
3 5

En partenariat avec Canonical, DJI lance un mini-ordinateur baptisé Manifold destiné à être embarqué dans son drone Matrix M100.

En juin, la firme chinoise DJI (SZ DJI Technology de son nom complet) dévoilait le drone Matrice M100 ainsi qu’un système embarqué afin de contourner les obstacles sur le chemin de l’engin volant.

Le numéro un mondial du drone grand public va plus loin en lèvant le voile sur Manifold, un véritable mini-ordinateur intégré.

Proposé à un tarif de 3300 dollars, ce drone Matrice 100 a vocation à se transformer en véritable plateforme de développement. Car le Manifold va lui permettre d’embrasser de nouveaux horizons.

Cette initiative n’est pas sans rappeler des mini-ordinateurs tels que le NUC (Next Unit of Computing) d’Intel.

Le Manifold embarque le SoC Tegra K1 signé Nvidia. La puce du fabricant intègre un processeur à 4 coeurs Cortex-A15 ainsi qu’une solution graphique à 192 coeurs CUDA pouvant être cadencés jusqu’à 2,2 GHz.

Offrant une puissance de calcul de 326 GFLOP, ce GPU permet, ici, en effet de traiter des images plutôt que d’en afficher et assure une accélération matérielle.

Une API spécifique est d’ailleurs livrée avec Ubuntu 14.04 (Long Term Support) pré-installée sur le Manifold grâce au partenariat avec Canonical, l’éditeur de cette distribution Linux. Cette dernière offre également le support de l’architecture CUDA (Compute Unified Device Architecture).

Le Manifold permettra, selon DJI, à cette plate-forme aérienne de « traiter des images haute définition en temps réel ». Il sera au coeur du développement d’applications intégrant la dimension de l’intelligence artificielle.

Le drone sera alors en mesure d’identifier des objets et de prendre instantanément une action adaptée, grâce aux applications idoines.

Le Manifold embarque également 2 Go de mémoire vive et 16 Go de mémoire flash pour le stockage. Il est aussi pourvu d’un emplacement permettant d’accueillir des cartes mémoire SD ainsi que de 4 ports USB, une sortie HDMI, un port Ethernet…

Proposé à 500 dollars pièce, le mini-ordinateur se positionne sur le Matrix M100.

DJI veut développer son propre écosystème de drones

En mai dernier, DJI annonçait avoir créé la co-entreprise SkyFund avec la société de capital risque Accel Partners. Elle va investir 10 millions de dollars dans des start-up qui créent des applications pour les drones DJI.

Début mai, la société basée à Shenzen annonçait avoir levé 75 millions de dollars auprès d’Accel Partners, ce qui la valoriserait à 8 milliards de dollars.

Le marché des drones grand public est en plein essor. Il devrait connaitre une croissance annuelle de 19% au cours des 5 prochaines années pour atteindre les 10 milliards de dollars, selon ABI Intelligence.

(Crédit photos @DJI)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur