Gestion de contacts : Yahoo ramène Xobni dans son bercail

Régulations
xobni-yahoo

Yahoo annonce l’acquisition de Xobni, une société montée par l’un de ses anciens employés qui a développé un gestionnaire de contacts multiplateforme.

Engagé dans une démarche de consolidation de ses services, Yahoo réalise une nouvelle opération de croissance externe avec l’acquisition de Xobni, une société américaine connue pour son gestionnaire de contacts multiplateforme.

Les sources “proches du dossier” qui se sont confiées à TechCrunch évaluent la transaction à 60 millions de dollars.

Basé à San Francisco depuis sa prise d’exercice voici bientôt sept ans, Xobni (anagramme du terme anglais “inbox”, qui signifie “boîte de réception”), a lancé son premier produit en 2007.

Il s’agissait d’un module complémentaire destiné à enrichir, en puisant des informations sur les réseaux sociaux, le profil des contacts enregistrés dans la messagerie électronique Microsoft Outlook.

Au fil des années, la compatibilité s’est étendue, sur ce même principe, à Gmail (Google), iCloud (Apple) et… Yahoo! Mail, avec comme principales sources LinkedIn, Facebook et Twitter.

L’offensive sur mobile a pris un tournant en 2012 avec l’application SmartR. Disponible sur iOS, Android et BlackBerry, celle-ci reprend propose une nouvelle approche dans le tri des correspondants, hiérarchisés selon des critères “d’importance”.

Le système se base notamment sur la fréquence et la qualité des interactions, par messagerie électronique, mais aussi SMS et appels voix.

Sous la houlette de son CEO et cofondateur Jeff Bonforte, ancien de Yahoo (2005-2008) et passé par Gizmo5 (revendu à Google en 2010), Xobni a levé près de 42 millions de dollars.

Parmi ses investisseurs, l’équipementier réseau Cisco a participé à trois tours de table, tout comme les fonds de capital-investissement Baseline Ventures et Khosla Ventures.

Le modèle économique s’est orienté sur la commercialisation d’une version Premium à 7,99 dollars par mois – ou 48 dollars par an – qui offre notamment des outils d’archivage, de synchronisation via le cloud, d’agrégation des événements Facebook, d’interfaçage avec Salesforce.com et Cisco WebEx…

Une déclinaison “pour les équipes” est proposée avec une licence par utilisateur, un support client dédié et une console de gestion Web centralisée.

Racheté par Yahoo, le service restera accessible à ses utilisateurs actuels, mais ne recrutera plus de nouveaux membres.

—— A voir aussi ——
Quiz ITespresso.fr : connaissez-vous la galaxie Yahoo! ?

Crédit photo : Xobni


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur