Gestion de contenu open source : Alfresco roule à la GPL

Cloud

Jusqu’ici exploités sous licence Mozilla Public Licence, les logiciels phares
d’Alfresco adopteront la GNU Public Licence dans leur prochaine version.

Alfresco, éditeur britannique d’un logiciel open source de gestion de contenu d’entreprise (ECM) qui a posé ses valises en France en septembre 2006, annonce qu’il se ralliera à la licence GPL pour la prochaine version de ses logiciels phares Alfresco Enterprise and Alfresco Community.

Jusqu’ici, Alfresco commercialisait ses produits sous la licence Mozilla Public Licence, assortie d’une clause d’attribution (qui oblige ceux qui utilisent le code source à apposer un logo Alfresco). Dans ce sens, En ce sens Alfresco raviera les puristes du “libre” en renonçant à cette licence hybride.

Pourquoi ce changement ? La licence dite GPL ou GNU General Public License est la licence de logiciels libres la plus répandue dans le monde. Elle fixe les conditions légale de distribution tout en préservant la liberté d’utiliser, de modifier ou de diffuser le logiciel.

Alfresco y gagnera surtout en élargissant la communauté des développeurs qui utilisera ses solutions et en attaquant encore plus frontalement les éditeurs ECM propriétaires “nettement moins souple et à la compatibilité contestable “, estime l’éditeur dans son communiqué de presse.

Dans une contribution datée du 23 février sur le blog d’Alfresco, John Newton, co-fondateur de la société, évoque ce transfert de licences en termes d’optimisation. “74% des projets sur SourceForge sont sous licence GPL. Matt Asay [l’un des principaux artisans de Novell’s Linux Business Office qui a rejoint Alfresco en 2005, ndlr] avait anticipé que beaucoup d’applications open source suivraient cette voie”, peut-on lire dans la contribution, “mais le fait d’adopter la licence GPL est une nouvelle tendance pour le domaine des applications professionnelles open source “.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur