Gestion de la performance d’entreprise : Business Objects acquiert Cartesis

Cloud

L’éditeur de solutions de business intelligence renforce ses atouts en termes
de gestion financière unifiée pour gagner du terrain sur la BPM.

Business Objects tient à participer à la consolidation qui se concrétise dans la sphère des progiciels (logiciels d’entreprises). Sachant que le spécialiste de la business intelligence, d’origine française, fait également l’objet de rumeurs récurrente de rapprochement avec Oracle.

En attendant d’être éventuellement “croqué”, Business Objects se montre offensif en annonçant un accord définitif pour l’acquisition de Cartesis, une société française elle aussi qui édite des logiciels de gestion de la performance d’entreprise (Enterprise Performance Management/EPM ou Business Performance Management/BPM). Montant de l’acquisition : 225 millions d’euros.

Concrètement, Cartesis fournit des solutions de gestion prévisionnelle, de consolidation financière et de reporting de gestion, ainsi qu’un portefeuille d’applications de gouvernance financière, de gestion des risques, et de contrôle de la conformité règlementaire.

Cible : les directions financières des grands groupes

Fort de cette acquisition, Business Objects compte jouer sur l’effet complémentarité pour proposer une offre complète d’outils d’analyse, de gestion de la rentabilité et de consolidation financière destinées aux directions financières des grands groupes. Sachant que l’éditeur acquéreur dispose déjà d’une plate-forme couvrant deux segments importants du marché du logiciel de l’entreprise : la gestion de la performance et l’infrastructure de business intelligence.

Selon le communiqué de presse annonçant cette opération de croissance externe Cartesis sera intégrée à la Division des produits de gestion de la performance d’entreprise de Business Objects.

Créée en 1990, Cartesis est une initiative d’origine française qui développe à son origine des logiciels de gestion financière unifiée avant de développer l’approche BPM. Elle affiche des références comme Air France KLM, Cargill, Danone, Diageo, Nissan ou Société Générale. En 1999, la société tombe dans le giron du groupe conseils et audits financiers PricewaterhouseCoopers.

En février 2004 : changement de propriétaires. Cartesis est repris par un pool de fonds d’investissement : Apax Partners, Advent Ventures Partners, Caisse de dépôt et placement du Québec et Partech International. Cartesis compte désormais plus de 1300 clients, 600 collaborateurs et 200 consultants répartis dans le monde.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur