Gestion d’identité numérique : l’IUT prône un ‘mécanisme ouvert’

Cloud

Fort d’une harmonisation des systèmes de gestion d’identité, l’Union
internationale des télécommunications veut assurer leur interopérabilité.

L’utilisation de plusieurs noms d’utilisateur et de mots de passe occasionne des pertes financières considérables qui se chiffrent en “milliards de dollars”, assure l’Union internationale des télécommunications (UIT). La principale institution des Nations Unies chargée des questions relatives aux technologies de l’information et de la communication veut tenter de remédier à ce qu’elle considère comme “une véritable aubaine pour les pirates informatiques”.

Du coup, l’IUT monte au créneau. Constatant que la première étape de l’harmonisation de la gestion d’identité au niveau mondial a été franchi, un groupe spécialisé de l’instance mondiale du secteur des télécoms va dorénavant s’atteler à l’interopérabilité des procédés afin d’aboutir à “un mécanisme ouvert”.

Objectif : permettra aux différentes solutions de gestion de l’identité de communiquer entre elles. Le groupe d’étude devrait également examiner les spécifications des fonctionnalités supplémentaires à intégrer au sein des réseaux de nouvelle génération (NGN) en vue d’un bon fonctionnement de ce ” mécanisme ouvert”.

D’ici juillet, un document cadre, élaboré sur la base des travaux du groupe, sera communiqué aux organismes de normalisation concernés. Un exemplaire sera notamment remis à la Commission d’études 17 de l’IUT qui traite de la sécurité des télécommunications.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur