Gestion des flux financiers : Sage XRT Treasury se rapproche du socle décisionnel

Management
9 6

Le module Sage XRT Treasury version 4, qui arrive en France, propose un dashboard pour gérer la trésorerie et le cash en entreprise, en lien avec l’ERP.

(Update : 19h18) Sage associe l’ERP à la gestion de la trésorerie et du cash en entreprise.

La nouvelle version du module Sage XRT Treasury version 4 est introduite sur quatre pays, dont la France.

L’éditeur de solutions de gestion en entreprise (600 000 clients en France, effectif de 2000 salariés) cherche à raccrocher les fonctions de gestion de trésorerie avec les socles ERP et analyse décisionnelle (BI).

La visualisation des données par tableau de bord s’étoffe dans ce sens via la solution Sage Enterprise Intelligence (flux de trésorerie, gestion des ressources…).

Le dashboard peut être consulté sur un poste fixe (directement sur Internet) ou des supports mobiles comme une tablette ou un smartphone (via des apps) ou être déporté sur une feuille de calcul Excel.

Les solutions Sage XRT sont destinées aux DAF des sociétés pour gérer les transactions financières.

6000 entreprises ont adopté cette offre logicielle commercialisée par une trentaine de distributeurs dans le monde.

L’éditeur recense un volume de 10 milliards de transactions chaque jour dans le cloud.
Car, pour le module Sage XRT Treasury (qui remplit les exigences SOX et SEPA en termes de conformité règlementaire), il est possible de l’installer en local ou en mode SaaS (hébergé).

En termes de renforcement de la sécurité et de prévention de la fraude, une fonction de « signatures mobiles » a été mise en place pour tout utilisateur en déplacement afin de contrôler, valider et signer tous les flux financiers.

En France, l’éditeur met en avant le cas de l’enseigne Promod (création et la vente de prêt-à-porter et accessoires féminins),  qui a adopté cette solution visant à mettre en place une gestion de trésorerie centralisée international et comptabiliser en temps réel les extraits des comptes internationaux. Elle a été déployée par FIDES Information Services, partenaire de Sage.

« Il est compliqué de donner un prix : la plateforme de cash management et de risque comporte plusieurs modules optionnels », précise José Teixera, Chef de Marché Cash Management et Electronic Banking chez Sage Entreprise Market Europe.

Donc le prix dépend du nombre des modules et des options mais aussi du nombre d’utilisateurs et du chiffre d’affaires du client.

« On peut démarrer à 5000 euros pour le module de Cash pour une société de 30 millions d’euros de CA et atteindre plus de 300 000 euros pour le cas d’un groupe International avec des filiales un peu partout dans le monde qui accèderont aux fonctionnalités. »

Parmi les éditeurs de logiciels, la concurrence est vivace pour toucher les DAF : « Nous avons plusieurs typologie: ceux qui sont essentiellement domestiques, ce sont des concurrents locaux dans chacun des pays », précise José Teixera.

Ainsi, Qualiac commercialise aussi une solution intégrée de gestion pour le pilotage financier des entreprises (QUALIAC ERP Flux Financiers)

Sous un autre angle, l’éditeur concurrent Cegid préfère étudier « la business intelligence au service des directions financières » à travers Yourcegid Finance Intelligence et un partenariat avec QlikView.

(Update : 19h18) : nous avons intégré le commentaire de Sage pour enrichir l’article.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur