Gestion humaine : Jobpartners lève 11 millions d’euros

Mobilité

L’éditeur d’applications de gestion des ressources humaines va développer des solutions orientées Web 2.0 et réseaux sociaux.

Jobpartners, éditeur de solutions de gestion des ressources humaines (ou PRM pour People Relationship Management), vient d’annoncer une nouvelle levée de fonds de 11 millions d’euros, l’une des plus importante en Europe ces derniers mois. Société Générale Asset Management Alternative Investments (SGAM AI) et CM-CIC Capital Privé ont rejoint investisseurs de la première heure, iSource et Gilde IT, pour alimenter ce nouveau tour de table. Le troisième depuis la création de la société en 2000 avec une première enveloppe de 7 millions d’euros complété de 18 millions d’euros l’année suivante. Jobpartners précise cependant que Partech International “reste un actionnaire majeur“.

Ce nouveau financement confirme la stratégie empruntée par l’éditeur basé à Londres de proposer en mode SaaS (Software as a service) un ensemble de solutions de gestion du capital humain (recrutement, mobilité interne, performance, rémunération, plans de développement et carrières…). “La liste impressionnante de clients de Jobpartners démontre la justesse de son positionnement ainsi que sa capacité à accompagner les plus grandes entreprises mondiales dans la gestion de leur capital humain“, estime Stéphane Pesqué, de CM-CIC Capital Privé par voie de communiqué, “Jobpartners a parié dès sa création sur le modèle SaaS et a mieux que tout autre su comprendre que les entreprises voulaient des applications rapidement opérationnelles, simples à utiliser et faciles à faire évoluer.” Parmi ses clients, Jobpartners compte Carrefour, Nike, Rabobank, Sodexo ou encore Xerox.

Ce nouveau matelas monétaire va permettre à l’entreprise de poursuivre sa conquête des marchés. Notamment en poursuivant ses développements sur l’international avec l’ouverture de bureau en Europe “pour répondre au besoin de proximité de clients internationaux opérant dans le monde entier“. L’offre logicielle évoluera également. Particulièrement vers de nouvelles solutions focalisées sur le domaine du Web 2.0 et des réseaux sociaux d’entreprises. Des champs de développement prometteurs mais encore difficiles à mettre en oeuvre par le changement de culture et d’usages qu’ils impliquent au sein de l’entreprise.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur