Gestion de la paie : PayFit joue la carte de la fluidité en mode cloud

CloudManagementSalaires
gestion-paie-payfit-leve-fonds
1 6

Fort d’un premier bagage de clients au profil start-up, PayFit lève 5 millions d’euros pour accélérer son développement.

(Update 16H09) Pour soutenir Payfit, on retrouve Otium Capital et Kima Ventures (fonds de Xavier Niel). Le duo d’investisseurs a récemment financé la start-up espagnole source{d} pour le recrutement de développeurs à hauteur de 6 millions de dollars.

Retour en France avec une jeune pousse qui « simplifie le bulletin de salaire » pour les PME en automatisant la gestion de la paie. PayFit lève 5 millions d’euros par leur intermédiaire.

On trouve d’autres investisseurs dans la foulée comme Geoffroy Roux de Bézieux (Crédit.fr), Jean-Daniel Guyot (Captain Train), Oleg Tscheltzoff (Fotolia) et la structure d’accompagnement de start-up The Family.

Les fonds récoltés serviront à accélérer le développement commercial, lancer de nouvelles fonctionnalités et amorcer son expansion à l’international. L’effectif de la jeune pousse parisienne devrait doubler rapidement pour atteindre trente collaborateurs.

En début d’année, PayFit avait déjà levé 500 000 euros de fonds d’amorçage en début d’année auprès de Kima Ventures, TheFamily et Thibaud Elzière (Founders).

Créée en avril dernier par un trio de fondateurs (Firmin Zocchetto, Florian Fournier et Ghislain de Fontenay), PayFit a déjà bien avancée dans la prospection commerciale avec 250 clients revendiqués en France, dont une belle brochette de start-up comme Lunettes pour tous, Heetch, Aircall, Tinyclues ou Coorpacademy. De quoi faire réfléchir des éditeurs de logiciels de gestion de paie déjà bien installés comme Sage ou EBP qui ont tendance à délaisser ce segment des jeunes sociétés.

Avec la plateforme en mode SaaS (hébergé dans le cloud), PayFit cherche à aller à l’essentiel dans la gestion des bulletins de paie avec une double entrée entreprise/salarié. Les collaborateurs peuvent aussi poser leurs congés payés, consulter leurs soldes et leurs fiches de paie.

Côté entreprise, PayFit effectue toutes vos déclarations sociales (un volant de télédéclarations qui va changer avec l’entrée en vigueur progressive de la déclaration sociale nominative ou DSN).

Coût hors taxes de l’accès au service par mois : 39 euros de frais fixe en guise d’accès au service + 11 euros par employé.

Les données sont stockées dans le cloud d’Amazon Web Services en Irlande, précise la start-up contactée par ITespresso.fr.

Le service est accessible sur Internet avec une connexion sécurisée HTTPS. La start-up a mis en ligne un espace d’information sur les mesures de sécurité mises en place pour protéger les éléments comptables d’entreprise qui basculent dans le cloud. L’équipe de PayFit précise qu’il s’agit d’une « priorité ».

payfit-equipe
Equipe PayFit : (de gauche à droite) : Ghislain de Fontenay, Firmin Zocchetto, Florian Fournier

(Crédit photo illustration : archive NME)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur