Gestion des réseaux sociaux : Loic Le Meur cède Seesmic à HootSuite

Entreprise
hootsuite - start-up-reseau-social

La start-up californienne de Loïc Le Meur est reprise par son homologue canadien HootSuite. Une page se tourne pour le Net-entrepreneur français avec un bilan mitigé.

Seesmic, la start-up californienne de Loïc Le Meur qui s’est ré-orientée dans la gestion des réseaux sociaux, vient d’être acquis par HootSuite Media, du nom d’un service Internet homologue basé au Canada (voir encadré).

Le montant de la transaction n’a pas été  révélé, selon TechCrunch. Mais il ne s’agit probablement pas d’un super deal…

De l’aveu du serial Net-entrepreneur français (Ublog, Rapidsite, B2L…), Seesmic a représenté un échec et il voulait passer à autre chose.

Sachant que l’organisation des sessions LeWeb entre Paris et Londres – véritable carrefour pour le networking – constituent déjà un bon “passe-temps”.

Dans une interview ITespresso.fr diffusée en juin, Loïc Le Meur déclarait que “le succès escompté [avec Seesmic] n’est pas particulièrement au rendez-vous. Pourtant, on a essayé. On est passé par trois modèles successifs.”

Tout en poursuivant : “Cela reste une équipe d’une douzaine de personnes qui se concentrent sur l’idée de partage dans les réseaux sociaux. Seesmic Ping est un outil simple pour tout partager sur les réseaux sociaux.”

Depuis sa création en 2007, Seesmic a levé 16 millions de dollars auprès des fonds Atomico, Omidyar Network et Wellington Partners.

La dernière augmentation de capital remonte à février 2011 : 4 millions de dollars auprès de Salesforce.com et Softbank.

HootSuite : console d’administration 2.0
HootSuite est présenté comme un système de gestion de médias sociaux pour les entreprises. Il permet de lancer des campagnes e-marketing. La “console d’administration 2.0” permet de superviser les actions sur des réseaux sociaux inclus Facebook, Twitter, LinkedIn, Google+ Pages mais aussi YouTube, Flickr et Tumblr. Fondée par Ryan Holmes, la start-up a levé environ 25 millions de dollars en trois tours de tables entre décembre 2009 et mars 2012 auprès de Hearst Interactive Media, Blumberg Capital, Millennium Technology Ventures et Omers Ventures.

Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur