Gestion RH : l’offre cloud de Talentsoft séduit Goldman Sachs

EntrepriseGestion des talentsLevées de fondsManagementRessources humaines
talentsoft-levee-fonds
1 19

La banque d’investissement américaine Goldman Sachs injecte 25 millions d’euros au capital du Français Talentsoft, fournisseurs de solutions cloud pour la gestion RH.

Développer sa présence à l’international avec un focus sur les États-Unis et Singapour, renforcer sa R&D… et atteindre, à l’horizon 2018, un chiffre d’affaires de 100 millions d’euros pour un effectif de 500 employés : tels sont les principaux objectifs de Talentsoft après sa dernière levée de fonds, annoncée en ouverture du salon HR Tech World de Paris.

Il s’agit d’une opération de financement sans précédent pour la société française qui développe et commercialise des solutions SaaS de gestion des ressources humaines. Non seulement au regard du montant (25 millions d’euros), mais aussi par le fait que l’augmentation de capital soit réalisée exclusivement auprès de la division banque d’affaires de Goldman Sachs, dont c’est le premier investissement dans le secteur du cloud en Europe.

Les actionnaires historiques n’ont effectivement pas participé à ce tour de table. En tête de liste, ceux qui avaient injecté 15 millions d’euros en 2013 : le duo Bpifrance – CDC à travers le FSN PME et Highland Capital Partners via son fonds Europe Technology Growth I. Mais aussi Seventure Partners (filiale de Natixis Private Equity) et Alto Invest, qui avaient apporté 3 millions d’euros en 2011.

En huit ans d’activité, Talentsoft a mis sur pied une « suite RH » qui couvre les problématiques de recrutement, de formation, de performance, de compétences et de carrières. L’un de ses arguments face à des généralistes comme Oracle et SAP, c’est le « haut niveau de personnalisation » que l’on peut proposer grâce au cloud.

Au-delà du financement, Goldman Sachs apportera sa capacité à développer des partenariats stratégiques globaux. Un aspect fondamental si l’on considère que Talentsoft compte étendre sa présence à 12 pays en 2016.

Transformation RH

L’entreprise basée à Boulogne-Billancourt* dispose déjà de 7 filiales en Europe, notamment en Allemagne, en Belgique, en Suède et aux Pays-Bas. Son expansion au-delà du Vieux Continent – avec la Côte est américaine et l’Asie du Sud-Est dans le collimateur – impliquera des recrutements massifs dès l’année prochaine : il est prévu d’embaucher 120 collaborateurs en plus des 300 que compte actuellement l’effectif.

L’accent sera mis sur la R&D, qui regroupe déjà plus d’une centaine de personnes en France. Il s’agira surtout de renforcer la solution RH Analytics, qui propose une nouvelle approche de l’exploitation de données RH avec des tableaux de bord dédiés à chaque enjeu.

Autre axe d’innovation, le sourcing, en établissant des jonctions avec une solution pour l’heure indépendante : Hello Talent, qui permet d’agréger et de partager des profils de candidats dans le cadre de processus de recrutement collaboratif.

Talentsoft compte également déployer des applications de gestion de carrière pour permettre aux employés de piloter leur développement professionnel.

L’éditeur revendique 800 entreprises clientes (Air France, Bouygues, Dassault, La Poste, McDonald’s, SNCF, Vinci…) pour 5 millions d’utilisateurs, dont 2 millions en France. Elle affiche une croissance de 56 % entre 2013 et 2014, avec un chiffre d’affaires de 22 millions d’euros. On devrait avoisiner les 30 millions en 2015.

* Talentsoft a été fondé par Jean-Stéphane Arcis (CEO ; ancien directeur des ventes France chez Oracle), Alexandre Pachulski (directeur produit ; ex-président d’O2 Consulting, société liquidée en 2010) et Joël Bentolila (CTO ; passé par CA Technologies et CS Communication & Systèmes).

Crédit photo : Jirsak – Shutterstock.com


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur