Gestion des talents – Silicon Valley : la justice refuse un accord avec les géants de l’IT

Gestion des talentsManagementRégulationsRessources humaines
gestion-talents-ressources-humaines-silicon-valley-justice-dit-non-accord

Un tribunal de Californie met un véto sur un accord pour boucler une class action dénonçant les freins à la mobilité professionnelle des talents.

En fin de semaine dernière, un tribunal de district de Californie, présidé par la juge Lucy Koh, a rejeté un accord entre firmes IT (Apple, Google, Adobe et Intel) visant à limiter la mobilité professionnelle des collaborateurs talentueux.

Une manoeuvre digne d’un “cartel” visant à éviter une fuite des meilleurs éléments susceptible de nuire à l’éclosion de leurs projets IT respectifs dans la Silicon Valley.

En 2011,  un groupe d’employés du secteur IT s’était élevé contre ce principe de “goulet RH” et qui restreignait les transferts entre sociétés high-tech et l’évolution salariale. En avril, les quatre firmes IT concernées avaient consenti à verser un dédommagement de 324,5 millions de dollars pour mettre un terme à cette procédure.

Mais la juge Lucy Koh vient de refuser l’accord financier visant à boucler cette class action, considérant qu’il était insuffisant au détriment des plaignants. Une prochaine audience est prévue le 10 septembre sur ce dossier*.

Une class action de la Silicon Valley qui passe par…Paris

Pour illustrer la problématique de cette gestion spéciale des talents dans la Silicon Valley, la juge Lucy Koh, qui avait déjà pris en main le dossier des litiges dans les brevets entre Apple et Samsung dans la sphère de la mobilité, a dévoilé une conversation entre Apple et Google qui remonte à 2006.

Selon les éléments retenus par Reuters, la firme Internet de Mountain View cherchait à ouvrir un centre d’ingénierie à Paris et elle comptait recruter trois anciens ingénieurs de Cupertino pour ce projet. Mais, à l’époque, Steve Jobs, alors aux commandes d’Apple, avait indiqué à Google qu’il déconseillait fortement cette initiative (“strongly prefer that you not hire these guys”).

Du coup, à travers la correspondance par e-mail,  Google avait indiqué qu’il préférait repousser cette initiative dans l’Hexagone.

*Dossier High-Tech Employee Antitrust Litigation, U.S. District Court, Northern District of California 11-cv-2509.

Quiz : Connaissez-vous l’e-réputation ?

Credit photo : Shutterstock.com –  Droit d’auteur : Michael D Brown


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur