Les tablettes Gigabyte S1081 s’accrochent à Windows 7

MobilitéTablettes
Gigabyte S1081

Gigabyte offre à Windows 7 un ultime baroud d’honneur avec deux tablettes semi-durcies : les S1081 et S1081s, respectivement affichées à 635 et 735 euros TTC.

Gigabyte réserve à ses ordinateurs portables l’exclusivité de Windows 8 et cantonne ses tablettes numériques aux services d’un Windows 7 Professionnel vieillissant.

Le constructeur taïwanais semble se lancer dans un baroud d’honneur, comme pour prendre la température d’un marché européen dont il n’est pas familier.

L’offensive, Gigabyte la mène avec ses protégées, les S1081 et S1081s, dévoilées en janvier dans les allées du CES de Las Vegas.

Ces deux ardoises semi-durcies reprennent les fondements de celle qui les a précédées dans la hiérarchie, en l’occurrence la S1080, passée relativement inaperçue en France depuis son officialisation en septembre dernier.

Elles ont en commun une architecture Intel x86, avec des processeurs Atom N2800 double coeur à 1,86 GHz, additionnés des 2 Go de RAM nécessaires pour une exécution optimale de Windows 7.

La puce graphique est intégrée au CPU. Il s’agit d’un GMA 3600, suffisant pour assurer un rendu en 1024 x 600 points sur l’écran capacitif de 10,1 pouces.

Sur le principe de Google Android Ice Cream Sandwich, des bandes latérales accueillent des icônes tactiles et une molette virtuelle à défilement vertical.

Malgré leur ressemblance avérée, les deux tablettes diffèrent essentiellement de par leur capacité de stockage : dans la S1081 se loge un disque dur 2,5 pouces de 320 Go, alors que S1081s embarque un SSD de 64 Go.

Cette dernière en est nécessairement plus légère, à 780 grammes contre 850 pour sa consoeur. Elle se révèle aussi plus onéreuse : 735 euros TTC pour la version avec SSD contre 635 euros TTC avec le disque dur.

Plus étonnamment, ce distinguo n’influe pas sur le gabarit. A 15 millimètres d’épaisseur, Gigabyte accouche d’un produit parmi les plus encombrants de sa catégorie, mais qui dispose en contrepartie d’une connectique riche.

Outre une sortie HDMI, un lecteur de cartes SDHC et deux ports USB (dont un en 3.0), une interface Ethernet Gigabit trouve place aux côtés d’un VGA.

Plus traditionnelle, la connectivité sans fil associe le Wi-Fi 802.11n (300 Mbit/s) au Bluetooth 4.0, avec un modem 3G+ à 21 Mbit/s disponible en option.

Comme sur la S1080, il n’y a en revanche ni lecteur d’empreintes digitales, ni technologie de protection de type Anti-Theft. Pas non plus de port Kensington et d’utilitaires de sauvegarde de données signé Gigabyte.

Quant à la batterie, son autonomie avoisinerait les 5 heures à 4000 mAh. Une tablette plus sédentaire que nomade, à utiliser de préférence avec une station d’accueil et un clavier externe.

Gigabyte S1081


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur