Global One survivra à la mégafusion

Régulations
Information - news

Selon Yves Parfait, président de France Télécom Interactive, la joint-venture Global One mise en place par France Télécom, Deutsche Telekom et l’opérateur américain Sprint continuera d’exister après la fusion italo-allemande.

S’exprimant lors de l’inauguration du service Wanadoo de France Télécom en Belgique, Yves Parfait, président de France Télécom Interactive, a indiqué que Global One poursuivra sa route même si la fusion des deux opérateurs historiques devenait effective. Il a toutefois ajouté que l’alliance de Deutsche Telekom et de France Télécom au sein de Wind, actif en Italie, “semble difficile à poursuivre en ce moment”“. “Nous avions un partenariat en Allemagne avec Deutsche Telekom, mais l’opérateur a suivi une autre voie en prenant la décision de fusionner avec Telecom Italia. Cette décision a été prise par Deutsche Telekom, de son côté, sans nous consulter”, a ajouté Yves Parfait. “Nous allons reconsidérer notre stratégie, mais pour l’instant il est trop tôt pour dire ce qui arrivera. La joint-venture qui pourrait poser problème est Wind”, a poursuivi le responsable.

Sur le plan international, France Télécom envisage de créer un service Internet pan-européen. En plus de la Belgique, il est implanté au Danemark, en Hollande et en Espagne. L’opérateur possède déjà 51% des parts dans la société Mobistar, qui fournira des backbone et l’infrastructure de Wanadoo en Belgique. Bernard Ghillebaert, directeur général de Mobistar et responsable de France Télécom Belgique, a indiqué pour sa part que le sort de la fusion italo-allemande était entre les mains de la Commission Européenne et qu’elle “n’affecterait pas le marché belge”.

Pour en savoir plus :

* http://www.global-one.net

* http://www.francetelecom.fr


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur