Gmail : 10% des utilisateurs affectés par une panne survenue mardi soir

Marketing
Gmail logo

Google ne fournit pas d’explication à la panne de son webmail qui a duré une heure. Il y a eu un léger flottement sur la proportion d’utilisateurs vraiment concernés.

Petite devinette : qu’est-ce qui tombe en panne un mardi en début de soirée ? Non, les mauvaises langues vont penser à un nouvel entrant dans la téléphonie mobile.

Mais nous voulions évoquer le cas de la messagerie Gmail, dont le service a été interrompu pendant une heure (tranche 18h30-19h30).

Une heure sans webmail Google. Cela peut paraître court mais très long au regard de son influence (350 millions d’utilisateurs dans le monde).

“Erreur 500 chez Gmail depuis plus d’un quart d’heure => Quel impact sur l’économie mondiale? quel coût/minute? 0_O”, s’interroge Nicolas Voisin, fondateur et directeur d’Owni.fr, via Twitter.

Aucune explication précise n’a été fournie par Google sur cette interruption de service.

Néanmoins, Google considérait au départ que seule une proportion inférieure à 2% a été affectée par la panne. Puis Google se ravise et évoque un taux de…10%.

Le groupe Internet a effectué un update sur le tableau de bord de son outil de messagerie pour signaler le rétablissement du service.

“Nous nous excusons pour la gêne occasionnée et vous remercions de votre patience et de votre soutien (…)Croyez bien que la fiabilité du service est une des principales priorités de Google.”

En février 2011, on signalait une précédente panne de Gmail qui avait eu pour conséquence des pertes de données concernant une centaine de milliers d’utilisateurs (ils sont censés les avoir récupérées depuis).

Auparavant, en septembre 2009, ce sont deux perturbations qui avaient été signalées le même mois.

Le nouvel outil gratuit en ligne de Cedexis (“aiguilleur du Net”) sur la “météo du cloud“, qui propose un rapport de performance Internet depuis une zone géographique, déterminé, est le bienvenu.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur