Gmail teste la publicité graphique

CloudMarketingPublicité

Google initie une expérience de publicité graphique via son webmail. En reconnaissant qu’il “marche sur des oeufs”…

C’est une mini-révolution publicitaire chez Google : passer du texte à l’image sur Gmail.

Depuis la création de son service phare pour courriels il y a 7 ans, Google a mis un point d’honneur à ne pas suivre la voie de Yahoo Mail ou Hotmail dans leur stratégie publicitaire : non aux images intrusives ou aux bannières “flashies”.

La publicité doit être discrète, contextuelle et se fondre dans l’interface mail.

Le paradigme est-il en train de sauter ? Dans une interview au New York Times, Alex Gawley, le responsable produit en charge de Gmail déclare que Google expérimente des publicités graphiques via son service webmail.

Chez Gmail, on précise cependant qu’il est hors de question d’avoir des publicités animées ou qui clignotent.

“Uniquement du statique”, jure-t-on. De plus, ces annonces en images apparaitront uniquement aux côtés d’e-mails contenant eux-mêmes des images.

“Nous constatons des résultats positifs d’un point de vue publicitaire, mais nous voulons nous assurer que les utilisateurs ne se sentent pas aliénés”, explique Alex Gawley, tout en reconnaissant “marcher sur des oeufs”.

En plus des images, Google se vante de proposer de “meilleures publicités” à ses utilisateurs.

Dans un post et une vidéo explicative, Google explique analyser “quelles publicités sont utiles pour (nous)”.

Tout d’abord en comptabilisant les clics d’une annonce, mais aussi en prenant en compte les retours des utilisateurs (“feedbacks”).

“Si vous recevez des e-mails qui parlent d’appareils photos ou de clichés, un coupon de réduction d’un magasin local de photographie peut vous intéresser. En revanche, si vous catégorisez ces e-mails comme étant des spams, alors nous allons prendre cela en compte et ne pas proposer de publicités sur ce thème”, explique Google.

En dernier lieu : “Less is more”.

La célèbre firme Internet de de Mountain View met en pratique cet adage en annonçant vouloir réduire le nombre de publicités “de plus d’un tiers” par utilisateur car “les mauvaises pubs ont tendance à ennuyer les gens”.

Ces améliorations sont toutes réalisées par un algorithme automatisé, “aucune personne humaine ne lit vos e-mails”, insiste Google.

Tout le monde est rassuré ?


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur