Gnome, une interface “amicale” pour Linux

Cloud

Que manque-t-il encore à Linux ? Une interface amicale comme celle du Mac ou de Windows. C’est ce que pense la Free Software Foundation, qui annonce la disponibilité de GNOME, un environnement intégré destiné à “démocratiser” le système d’exploitation gratuit.

La Free Software Foundation profite du salon LinuxWorld qui se tient cette semaine à San Jose cette semaine, pour populariser un outil de développement d’interface baptisé Gnome. Celui-ci fournit aux programmeurs une boîte à outils très puissante pour construire des interfaces graphiques GUI (Graphical User Interfaces). Entièrement paramétrables, elles peuvent reprendre les caractéristiques et la présentation des interfaces utilisées par Windows ou Mac OS. Red Hat, la distribution de Linux la plus populaire, a choisi Gnome pour mettre au point une nouvelle interface graphique standard.Quelque 250 programmeurs ont travaillé dessus ces 18 derniers mois, la plupart d’entre eux n’hésitant pas à prendre sur leur temps libre. De nombreux professionnels payés par Red Hat ont aussi mis la main à la pâte.Selon Miguel De Icaza qui dirige, à 26 ans, le projet Gnome, la nouvelle interface aidera Linux à sortir de sa communauté d’experts passionnés d’informatique et permettra de construire des applications grand public plus rapidement.A la différence de Windows ou de Mac OS, Linux n’a pas d’interface standard mais propose une foule de bibliothèques d’interface GUI que le programmeur-utilisateur peut solliciter selon son humeur. Il est courant que les applications portées d’un système Unix vers Linux aient recours à l’interface Motif tandis que la GUI la plus populaire sous Linux reste le K Desktop Environment (KDE).Pour De Icaza, le KDE présente pourtant de gros défauts. Selon lui, “il est beaucoup trop gourmand en mémoire et n’inclut pas suffisamment de fonctions.”Malgré tout, la communauté Linux reste divisée sur les qualités de l’interface mise en avant avec Gnome.Ransom Love, PDG de Caldera, un autre distributeur de Linux, pense que les professionnels n’en ont pas besoin et que beaucoup préfèrent KDE.Mais il ajoute que Caldera pourrait bien proposer Gnome en option en plus de KDE en fonction de la demande. Cliff Miller, le directeur général de la société, souhaite quant à lui que les programmeurs s’entendent rapidement pour adopter un standard du type de Gnome parce que “cela simplifierait grandement la vie”.Pour en savoir plus :* http://www.gnome.org.Pour voir des exemples d’interface Gnome :* Capture 1.* Capture 2.* Capture 3.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur