Gnome veut concurrencer Microsoft

Cloud

Soutenu par les principaux constructeurs informatiques, Gnome, un outil de développement d’interface, s’est constitué en fondation. Selon l’April, Association Pour la Promotion et la Recherche en Informatique Libre, l’objectif premier de cette fondation sera de promouvoir Gnome sur le plan commercial. Un pas de plus pour contrer Microsoft.

Trois ans après la sortie de Gnome (GNU Network Object Model Environment) par Free Software Foundation, (voir édition du 4 mars 1999) les développeurs du système d’exploitation Linux ont annoncé, lors de l’exposition LinuxWorld de San Jose qu’une fondation allait lui être consacrée. La Fondation Gnome sera basée aux Etats-Unis tandis que différentes branches devraient être créées au sein des pays membres. Selon l’April, une association française “pour la promotion et la recherche en informatique libre”, qui se déclare favorable à cette initiative, l’objectif de Fondation Gnome est de se constituer en structure commerciale pour la promotion du logiciel. “Tout en s’assurant de la pérennité du projet et de son indépendance, la fondation permettra à un niveau mondial d’assurer à Gnome une meilleure visibilité auprès du grand public”, précise Olivier Berger, membre d’April. La fondation n’aura pas pour but de développer techniquement Gnome. “Les structures actuelles suffisent au développement de Gnome, toutefois, la fondation pourra servir d’arbitre lors de dissensions sur telle ou telle orientation à donner à Gnome” assure Olivier Berger.

Mais au-delà de l’annonce de la création de la fondation, c’est l’engagement des principaux fabricants d’ordinateurs et des entreprises de logiciels Linux derrière Gnome qui est à retenir. IBM, HP, Sun et Compaq se sont ainsi déclarés en faveur de cette fondation et ont annoncé leur soutien à Gnome et par delà à Linux.

Si Gnome est surtout connu pour son interface graphique rendant l’utilisation d’un système Unix plus facile à utiliser, il pourrait bien s’étendre et proposer ainsi une suite de logiciels bureautiques ainsi que des jeux et du multimédia. L’application bureautique viendrait dès lors concurrencer la suite de Microsoft. Alors même que Bill Gates déclarait il y a encore peu que Linux est un épiphénomène, Gnome entrerait alors bel et bien dans la chasse gardée de la firme de Redmond. D’autant que StarOffice, la suite bureautique de Sun, dont le code source est disponible depuis un mois, pourrait servir de base à Gnome Office.

Pour en savoir plus :

*Gnome

*April


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur