GoAdv dépose une offre formelle visant les actions de LeGuide.com

Mobilité

L’éditeur italien de réseaux de portails tente d’acquérir le guide shopping français. C’est pas gagné.

Après les déclarations d’intention “pour un rapprochement amical” avec LeGuide.com, GoAdv passe à la vitesse supérieure. Le 23 mars prochain, la société italienne, spécialisée dans la “génération d’audience Internet et de sa monétisation”, lancera une offre formelle visant les actions de LeGuide.com. Cette entreprise française développe un service pour comparer les prix des produits sur Internet (un shopbot), tout en ayant vocation à développer un esprit de communauté marchande.

Dans le jargon financier, GoAdv, cotée sur le segment de marché Alternext de Paris (dédié aux PME innovantes), a reçu un visa de l’Autorité des marchés financiers (AMF) pour une offre contractuelle mixte révocable volontaire.

Elle souhaite acquérir la totalité des actions de LeGuide.com, elle aussi aussi cotée sur Alternext.GoAdv propose aux actionnaires de LeGuide.com l’échange de 5 actions GoAdv assorties d’une soulte de 45 euros pour 6 actions LeGuide.com. Sachant que GoAdv est déjà présent dans le capital de la société visée en détenant 11,8% de son capital.

Recherche de synergies et de taille critique

Comment GoAdv justifie-t-il ce rapprochement ? Lors de la première annonce officielle, Luca Ascani, co-fondateur de la société italienne, avait justifié cette opération en mettant en avant les synergies entre les deux sociétés.

D’un côté, GoAdv exploite un réseau de portails Internet comme Excite et Better Deals. De l’autre, LeGuide.com exploite un comparateur de prix de produits éponyme et a acquis mi-2008 Dooyoo.com, un site d’avis consommateurs, pour 12 millions d’euros.

Du contenu de portails, des offres à la comparaison de prix produits et des commentaires de consommateurs. Voilà le cocktail des compétences après le mixte GoAdv et leGuide.com.

Autre argument avancé : “la recherche d’une taille critique européenne dans un contexte économique plus incertain”. Sachant que des “positions significatives” ont été prises dans deux pays (France et Allemagne) à côté d’influences plus marginales dans des pays comme l’Angleterre, l’Espagne et l’Italie).

(lire la fin de l’article page suivante)


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur