Goldman Sachs n’exclut pas de se lancer dans le négoce de bitcoins

Entreprise
goldman-sachs-bitcoin

Goldman Sachs songe à développer une activité de trading dédiée aux cryptomonnaies, sur fond d’essoufflement du courtage de devises et de matières premières.

Banque d’investissement recherche traders en cryptomonnaies pour constituer une activité dédiée : cette annonce pourrait un jour devenir réalité chez Goldman Sachs.

La réflexion n’en est encore, à en croire les « sources proches du dossier » auxquelles le Wall Street Journal fait allusion, qu’à un stade préliminaire : aucune échéance n’a été fixée et le projet pourrait tout simplement ne pas aboutir.

Goldman Sachs confirme toutefois l’intérêt de certains clients institutionnels, dont des fonds d’investissement, dans un contexte où le bitcoin et consorts prennent de l’importance dans le financement des entreprises (le canal ICO a drainé pour plus de 2 milliards de dollars depuis le début de l’année).

En outre, les volumes d’échanges augmentent, la valorisation globale des monnaies virtuelles actuellement en circulation avoisinant les 150 milliards de dollars.

Pour Goldman Sachs, la volatilité du bitcoin est aussi l’occasion de relancer une activité de trading qui s’essouffle, sur fond de faible performance du négoce de matières premières et de monnaies fiat.

Aucun concurrent ne s’est encore publiquement engagé sur cette voie. Du côté de Jamie Dimon, P-DG de JPMorgan Chase, on a, au contraire, pris en grippe le bitcoin, « escroquerie » vouée à « imploser ».

James Gorman, son homologue chez Morgan Stanley, est plus nuancé, évoquant, selon l’AFP, un actif « évidemment spéculatif, mais pas foncièrement mauvais ».

Goldman Sachs n’en est pas à sa première initiative dans cet univers.

Dépositaire de plusieurs brevets et auteure régulière d’analyses financières, la banque d’affaires a déjà investi dans des start-up comme Circle Internet Financial et Digital Asset Holdings.

Elle est par ailleurs l’un des neuf organismes fondateur d’un consortium qu’elle a quitté depuis lors : R3VEC, constitué autour de la start-up du même nom pour explorer des cas d’usage de la blockchain essentiellement dans le secteur financier.

Crédit photo : btckeychain via Visualhunt.com / CC BY


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur