Google affirme qu’Apple compte bien bloquer Google Voice sur l’iPhone

CloudMobilitéRéseauxSmartphonesVoIP

Selon Google, un dirigeant d’Apple a affirmé à la firme de Mountain View qu’il ne comptait pas autoriser l’intégration du logiciel de VoIP Google Voice sur l’iPhone.

Rien de va plus entre Google et Apple. Début août, la FCC (Federal Communications Commission), l’autorité américaine de régulation des télécoms, avait demandé à Apple et à l’opérateur AT&T, le distributeur exclusif de l’iPhone aux Etats-Unis, d’expliquer leur refus d’intégrer l’application de téléphonie sur IP Google Voice à l’AppStore, la boutique d’applications dédiée à l’iPhone et à l’iPod Touch.

Apple avait alors décidé de faire connaître publiquement sa réponse il y a un mois. Selon lui, la firme de Cupertino n’a jamais officiellement rejeté l’application Google Voice et que celle-ci était toujours à l’étude. Toutefois, pour justifier son hésitation, Apple expliquait que les fonctionnalités proposées par le logiciel de VoIP de Google feraient doublons avec celles présentes nativement dans l’iPhone.

En outre, Apple avait rejeté les soupçons de connivence qui existeraient entre l’entreprise et l’opérateur AT&T. Ainsi, si Google Voice ne se trouve pas sur l’iPhone, ce n’est pas parce qu’AT&T s’ y est clairement opposé. Néanmoins, il existe une clause dans le contrat liant les deux partenaires qui oblige Apple ne pas inclure une application qui permettrait à un mobinaute d’utiliser le réseau de l’opérateur grâce à un logiciel de VoIP.

Un refus net et officiel, selon Google

Excédé par ces affirmations, Google a lui aussi décidé de rendre public sa lettre d’explications adressée à la FCC. Pour la firme de Mountain View, pas de doute : Apple a purement et simplement refusé d’intégrer Google Voice à l’iPhone.

Lors d’un entretien téléphonique du 7 juillet dernier, Phil Schiller, bras droit de Steve Jobs et vice-président senior du marketing, a affirmé à Alan Eustace, le vice-président de Google pour la branche Engineering & Research, qu’Apple avait bien rejeté son application de VoIP.

Google précise que ce refus vient du fait, comme l’avait précisé Apple dans sa propre lettre à l’organisation américaine, que Google Voice duplique des fonctionnalités déjà proposées sur l’iPhone.

En outre, le géant de l’Internet explique que la firme de Steve Jobs aurait aussi refusé d’intégrer dans son smartphone Google Latitude, un outil de géolocalisation de ses amis. Encore une fois, cette application ferait doublon avec les cartes pré-installées dans l’iPhone.

De son côté, Apple n’a pas tardé à réagir. Le 18 septembre, la firme de Cupertino a précisé qu’elle n’était pas d’accord avec toutes les affirmations envoyées par Google à la FCC. Un porte-parole d’Apple accuse même pratiquement Google de mentir en affirmant qu'”Apple n’a pas rejeté l’application Google Voice” et qu’il continue “d’en discuter avec Google”.


Lire la biographie de l´auteur  Masquer la biographie de l´auteur